L'Oréal: le business game comme arme pour recruter ses pépites de demain

|

Le groupe L'Oréal vient d'achever son business game géant ; 13 000 étudiants ont planché cette année sur une boutique pour vanter la griffe Lancôme dans les aéroports. L'occasion pour le leader mondial des cosmétiques de détecter le potentiel des participants... et recruter ainsi ses salariés de demain.

L'oréal a organisé son 23 ème business game. les étudiants ont planché cette année sur la marque Lancôme.
L'oréal a organisé son 23 ème business game. les étudiants ont planché cette année sur la marque Lancôme.© LABROUCHE

La marque Lancôme, du groupe L'Oréal, cherche à développer sa marque dans le "travel retail", comprendre dans les boutiques présentes dans les aéroports. Ce défi, qui est un réel challenge en interne, a été soumis aux étudiants participant au 23ème business game du groupe, qui s'est achevé hier, le 18 juin 2015. Après l'étude de plusieurs milliers de dossiers, c'est finalement une équipe italienne qui s'est distinguée avec un dispositif digital innovant imaginé en amont du voyage. Des jeux proposés en ligne sur des agences de voyage, des miroirs interactifs ou encore des murs de photos digitaux ont inspiré les trois candidats italiens qui se sont frottés à l'exercice. L'idée est bonne certes, mais pour L'Oréal, cela va plus loin. L'objectif est en effet de déceler les pépites qui seront demain ses employés.

Voir en temps réel la capacité des candidats

"C'est un dispositif win-win" résume Emilie Duquenne, directrice du recrutement France. Les candidats, qui ont été près de 13 000 dans le monde cette année à plancher sur ce sujet, doivent se mettre dans la peau de véritables chefs de produits ou directeur marketing et proposer l'élaboration d'une idée, en l'occurrence cette année un concept pour Lancôme. "Avec ce projet, nous mesurons la créativité du candidat, nous pouvons saisir sa capacité à défendre un projet et son esprit d'équipe", relate Emilie Duquenne.

Repérer les pépites

Cette solution de recrutement, également mise en place par d'autres industriels comme Danone mais aussi chez les distributeurs n'est pas nouvelle chez L'Oréal ; c'est en effet cette année la 23ème édition. Si le dispositif a beaucoup évolué depuis ses débuts, l'objectif reste quant à lui inchangé. Il permet de recruter des jeunes qui, une fois leur diplôme en poche, se verront offrir un stage et souvent par la suite une offre de travail. Autre atout de ce dispositif: "le business game permet d'améliorer l'image employeur de l'Oréal. Car ces candidats deviennent des ambassadeurs de nos marques" explique Emilie Duquenne.

Au total, le groupe sélectionne par ce biais en moyenne 150 à 200 candidats pour l'ensemble de ses marques. Pour l'anecdote, le directeur marketing de Garnier France a ainsi été repéré grâce à ce jeu de rôle... hautement stratégique.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres