L'Oréal mise sur la « reverse innovation »

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Développer des produits propres aux pays émergents, au plus près des consommateurs locaux. Tel est l'objectif de L'Oréal pour conquérir un milliard de nouveaux clients d'ici à 2020. Les pays émergents sont une manne pour le groupe de cosmétiques, cette zone représentant, au premier semestre 2010, 53 % des ventes de cosmétiques mondiales, mais seulement 35 % pour L'Oréal. Le groupe s'est donc mis en tête d'implanter des centres de R&D dans ces régions. « Pour concevoir des produits propres à ces pays, il faut innover là ou le consommateur se trouve et connaître la culture, les habitudes alimentaires, le climat... Dans un second temps, on peut étendre cette offre à d'autres régions du monde. C'est la " reverse innovation " », déclare Laurent Attal, vice-président et directeur général Recherche et Innovation chez L'Oréal.

Exemple emblématique avec les shampoings Elsève Repair, lancés au Brésil avant d'envahir les linéaires du monde entier. Un changement total de cap alors que, jusque-là, tous les produits étaient commercialisés dans les pays développés. Ainsi, seuls 2 des 18 centres de R&D du groupe, le Brésil et la Chine concernent les pays émergents. Et 90 % des 3 300 chercheurs sont implantés aux USA-Europe et Japon. Cependant, des centres en Inde, au Moyen-Orient et en Afrique pourraient voir le jour d'ici peu.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2163

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA