L'Oréal toujours dynamique malgré un effet de change négatif

|

Le groupe L'Oréal a enregistré une hausse de 5% de ses ventes au premier semestre, à 10,1 milliards d'euros, malgré un ralentissement de la croissance de ses ventes au deuxième trimestre (+0,9%), dû à un effet de change négatif.  "Il y a eu un effet de retournement des changes important au deuxième trimestre par rapport au premier trimestre", a expliqué le directeur de la communication financière de L'Oréal Thierry Prévot. Mais "la performance du premier semestre confirme la bonne dynamique du groupe, dans un marché contrasté selon les circuits de distribution et les zones géographiques", commente de son côté le PDG Jean-Paul Agon. Les produits grand public enregistrent une hausse des ventes de 4,5 % à 5 milliards d’euros, avec le bon dynamisme de Maybelline et l’accélération de l’Oréal Paris. Au niveau géographique, le groupe a crû au premier semestre sur ses grands marchés matures (+1,4% globalement).

Dans les nouveaux marchés, où L'Oréal ambitionne de conquérir un milliard de nouveaux consommateurs dans les 10 ans à venir, il a progressé de 10,1% sur le semestre. Cependant, les rythmes sont contrastés entre l’Asie et l’Amérique latine qui confirment un fort dynamisme et l’Europe de l’Est, qui, « après plusieurs années de croissance connait un fléchissement dans l'ensemble des pays, particulièrement en Russie et en Ukraine", relève Jean-Paul Agon. Les ventes du groupe ont régressé de 3,8% dans cette zone sur le semestre. Mais "dans un marché mondial globalement bien orienté, et avec un plan d'initiatives riche au deuxième semestre dans l'ensemble des divisions, nous abordons avec confiance la deuxième partie de l'année", ajoute Jean-Paul Agon. "Nous confirmons notre ambition de surperformer le marché en 2011 et de réaliser une nouvelle année de croissance du chiffre d'affaires et des résultats", conclut-il.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter