Marchés

L’Oréal : une croissance 2014 ralentie par l’Amérique du Nord et les Produits Grand Public

|

Dossier Comme tous les ans, OC&C Strategy Consultants analyse en détail les performances commerciales et économiques ainsi que les stratégies déployées par les 50 plus grands fabricants mondiaux de produits de grande consommation (lire le magazine LSA du 2 juillet 2015). Les PGC comprennent l’alimentation, les boissons, le tabac, l’entretien de la maison, l’hygiène, la beauté, et les aliments pour animaux. Frédéric Fessart, associé chez OC&C, réalise pour LSA un zoom sur les 4 champions français. Ici L'Oréal. 

Des quatre champions français des PGC, L’Oréal est celui qui publie la plus forte croissance de CA (+1,8%)
Des quatre champions français des PGC, L’Oréal est celui qui publie la plus forte croissance de CA (+1,8%)

Frédéric Fessart, associé chez OC&C, la croissance 2014 de L'Oréal est ralentie par l’Amérique du Nord et les Produits Grand Public et les marges en légère progression grâce aux économies en marketing

De nos quatre champions français, L’Oréal est celui qui publie la plus forte croissance (+1,8%). Avec +3,7% en données comparables il termine 1 point derrière Danone et 1,3 point derrière son rythme de 2013. Les marchés matures restent peu dynamiques (avec une Amérique du Nord en forte décélération à +1,1% en comparable (contre +3,8% en 2013)  et une Europe de l’Ouest qui reprend quelques couleurs à +2,4% portée notamment par l’Allemagne, le Royaume-Uni et l’Espagne. L’Oréal continue de bénéficier à plein de sa forte exposition aux nouveaux marchés (40% du CA) avec une croissance de +7% en comparable contre +9,5% l’an passé en raison de progressions ralenties en Asie.

Croissaince tirée par le luxe

La croissance est tirée par les divisions Luxe et Cosmétique Active (+7,1% et +8,7% en comparable). Ce dynamisme est porté par les succès des parfums et offres beauté des marques Yves Saint Laurent, Giorgio Armani et Lancôme (Luxe) ou Vichy et La Roche-Posay (Cosmétique Active). A l’inverse, les produits Grand Public, qui représentent la moitié des ventes totales, ne progressent que de +1,6% en comparable soit 3,3 points de moins qu’en 2013. Les acquisitions de 2014 visent à renforcer la position du groupe sur les produits Grand Public sur des marchés stratégiques : NYX aux Etats-Unis, MAGIC en Chine et NIELY au Brésil.

En 2014, le groupe améliore légèrement sa rentabilité avec une marge d’exploitation de 17,3% (+0,3pts par rapport à 2013) grâce à une baisse des dépenses marketing (+0,8 point), partiellement gommée par une augmentation des frais commerciaux et administratifs (-0,5 point).

L’Oréal enregistre de bons résultats sur le premier trimestre 2015 (+14,1% soit +4,0% à données comparables), toujours tirés par les nouveaux marchés et les divisions Luxe et Cosmétique Active.

?

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter