L’ouverture des commerces le dimanche pourrait créer entre 30 000 et 40 000 emplois

|
Au jour d'aujourd'hui, les magasins de bricolage peuvent ouvrir le dimanche. D'autres secteurs aimeraient bien avoir des dérogations similaires.
Au jour d'aujourd'hui, les magasins de bricolage peuvent ouvrir le dimanche. D'autres secteurs aimeraient bien avoir des dérogations similaires. © © Laetitia Duarte

C’est ce qu’affirme Pierre Gattaz, le patron du Medef, dans un entretien accordé hier au Journal du Dimanche. « Il peut y avoir 700.000 embauches de plus si on lève des verrous. Par exemple, l'ouverture des commerces le dimanche et au-delà de 21 heures en semaine, sur la base du volontariat, permettrait de recruter entre 30.000 et 40.000 personnes ». C’est ce qu’il appelle les « poches de créations d’emploi ». Le patron du Medef pense également qu’il est tout à fait crédible de créer 300 000 emplois grâce au Pacte de responsabilité. «  Nous avons toujours 50 milliards d'euros de fiscalité en trop par rapport à l'Allemagne et même après le pacte, il restera un écart sur le coût du travail ».

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter