L’ouverture dominicale, un potentiel de 20.000 emplois selon le CCF

|

DossierLÉGISLATION - LOISTRAVAIL DOMINICAL Favorable à un assouplissement de l’ouverture des commerces le dimanche, le Conseil du Commerce de France estime que 20.000 emplois sont à la clef.

1011_Gerard_ATLAN2

Le Conseil du Commerce de France (CCF) a sauté sur la fenêtre médiatique ouverte à l’occasion du débat sur le travail le dimanche (un dossier relancé par la décision de Castorama et de Leroy Merlin d’ouvrir 14 magasins d’Ile de France le dimanche malgré une décision de justice contraire). Le CCF, qui a déjà fait part  de sa volonté d’assouplir la législation existante "pour que le commerce puisse s’adapter à l’évolution des modes de vie et à l’ambition touristique de la France", estime que 20000 emplois temps plein pourraient être créés  en cas d’évolution de la règlementation.

"Nous souhaitons que chaque commerçant puisse, s’il le souhaite, ouvrir jusqu’à 12 dimanches par an. Nous souhaitons que cette décision soit libre, que le commerçant puisse apprécier cette opportunité lui-même, déconnecté de la volonté du maire. J’ai soumis cette proposition en 2012 au candidat François Hollande qui s’était montré très ouvert et favorable à une plus grande souplesse d'ouverture des magasins à condition qu'elle soit menée en concertation avec les salariés", déclare Gérard Atlan, président du Conseil du Commerce de France.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter