L'UE annonce des "compensations" pour les agriculteurs victimes de la bactérie Eceh

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
La Commission européenne a annoncé son intention de proposer des "compensations" financières pour aider les producteurs de légumes et fruits dont les ventes ont chuté suite à l'épidémie de la bactérie tueuse Eceh, partie d'Allemagne. Plusieurs pays réclament des aides, parmi lesquels l'Espagne, la France, les Pays-Bas, la Belgique ou encore l'Allemagne elle-même. Certains pays comme la Russie ont même bloqués leurs importations de fruits et légumes crus à titre préventifs. Selon le président de la FNSEA, Xavier Beulin, qui souhaite un plan d’indemnisation pour les producteurs, « les ventes de concombres ont été catastrophiques ce we ». L'exécutif européen n'a pas été mesure d'avancer un montant.
Une réunion extraordinaire à Luxembourg se tient demain avec les ministres européens de l'Agriculture et de la sécurité alimentaire. "L'idée est d'arriver avec des idées à discuter qui couvriront non seulement les producteurs membres d'organisations professionnelles mais aussi ceux qui n'en font pas partie", a précisé le porte-parole de la Commission pour les questions agricoles, Roger Waite. En principe, seuls les maraîchers membres d'une organisation ont le droit de percevoir une aide exceptionnelle, à hauteur de 5% à 10% de la valeur annuelle de leur production. Mais l'UE peut aussi autoriser les différents gouvernements européens à verser des aides publiques nationales aux producteurs, limitées à 7 500 euros par exploitation sur trois ans. Compte tenu des pertes annoncées par le secteur, qui s’élèvent déjà à plusieurs dizaines de millions d’euros, il est peu probable que ces montants suffisent à le satisfaire. Dans ce cadre, selon une source diplomatique, l'UE serait en train d'étudier le moyen de puiser des fonds supplémentaires dans son budget pour compléter l'enveloppe.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA