Marchés

L'UE met de l'ordre dans les allégations santé des produits alimentaires

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
Balance de la justice

La Commission européenne a adopté une liste de 222 allégations de santé qui sont désormais autorisées sur les étiquettes, les emballages et les publicités pour les produits alimentaires, avec l'espoir de mettre fin aux affirmations trompeuses. "Renforce les défenses naturelles de l'organisme", "favorise le transit intestinal", "sans sucres ajoutés", "le calcium contribue à améliorer la densité osseuse"… Ces promesses nutritionnelles et de santé sont devenues des arguments de vente des industriels de l'agro-alimentaire. A la demande notamment d'associations de consommateurs, l'UE les répertorie désormais au registre communautaire "sur la base d'avis scientifiques solides", a indiqué la Commission. La liste comprend 222 allégations qui seront autorisées dans les 27 pays de l'UE, les producteurs disposant d'une période de six mois pour adapter les étiquetages et les publicités. "A partir du début du mois de décembre 2012, toutes les allégations qui ne sont pas autorisées ou à l'examen seront interdites", a précisé la Commission. Le processus, très complexe à mener, a été lancé en 2008 avec une liste de 44 000 allégations de santé, que la Commission a réduit à 4 600. Sur celles-ci, 222 ont donc reçu le feu vert, tandis que plus de 1 600 n'étaient pas autorisées et que l'examen se poursuit sur 2 200 autres. "La décision d'aujourd'hui est le fruit d'années de travail et marque une étape importante dans la réglementation des allégations de santé accompagnant les denrées alimentaires", a commenté le commissaire à la Santé, John Dalli. "La liste des allégations autorisées pourra être consultée en ligne et permettra aux consommateurs de faire leur choix en connaissance de cause", a-t-il ajouté. Une liste est actuellement disponible : http://ec.europa.eu/nuhclaims/

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA