Marchés

L'UFC-Que Choisir alerte sur les substances indésirables dans les fournitures scolaires

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

L'UFC-Que Choisir a publié les résultats d'un test en laboratoire réalisé sur 52 fournitures scolaires. Résultat : plus d'un tiers d'entre elles comportent des substances indésirables. L'occasion pour l'association de demander une réglementation spécifique pour les produits de rentrée au niveau national ou européen.

Sur 52 articles scolaires testés par l'UFC-Que Choisir, 19 contiennent des substances indésirables comme des phtalates.
Sur 52 articles scolaires testés par l'UFC-Que Choisir, 19 contiennent des substances indésirables comme des phtalates.© Eléonore H

L'UFC-Que Choisir jette un pavé dans le cartable ! A quelques jours de la rentrée scolaire 2016, l'association de défense des consommateurs a publié les résultats d'un test portant sur la composition que 52 produits incontournables pour nos écoliers (stylos, cartouches d'encre, crayons à papier, colles et autres feutres...). Verdict : 19 d'entre eux contiennent des substances indésirables comme des perturbateurs endocriniens, des composés cancérogènes et autres allergènes. Un cocktail d'autant plus détonnant que les enfants sont plus vulnérables à ces substances.

Demande de retrait et de renforcement de la réglementation

"Ces produits d'apparence anodine sont en réalité autant de portes d'entrées dans l'organisme. Les substances nocives peuvent ainsi être ingérées lorsque les enfants mordillent les stylos et les crayons, ou passer à travers leur peau lorsque ceux-ci se tâchent les doigts avec de l'encre ou de la colle", explique l'UFC-Que Choisir.

L'association, qui a demandé à la DGCCRF le retrait immédiat des feutres parfumés Giotto Turbo Scents (groupe Fila) contenant des allergènes interdits, pointe les lacunes de la réglementation régissant les fournitures scolaires. "En l'absence d'une réglementation spécifique pour les fournitures scolaires, comme il en existe pour le jouet ou les tétines, les fabricants peuvent se prévaloir du cadre réglementaire qui les arrange le plus", regrette ainsi l'association. L'UFC-Que Choisir relève ainsi des incohérences comme la limite des parfums allergisants dans les feutres (qui relèvent de la réglementation du jouet) qui, curieusement, ne s'applique pas... aux stylos. 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

1 commentaire

Christelle Broussaudier

01/09/2016 15h42 - Christelle Broussaudier

C'est inadmissible alors que ce sont nos enfants qui sont touchés par ca et en plus les grandes marques y joue bien pour attirer attention des enfants avec leurs produits .

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l'actualité des acteurs et les innovations produits de l'univers des 0-14 ans.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA