L’UFC-Que Choisir veut une meilleure application du Grenelle de l’Environnement

|

Alors que l’examen du projet de loi cadre Grenelle commence aujourd’hui à l’Assemblée nationale, l’UFC-Que Choisir plaide pour que la taxe d’enlèvement des ordures ménagères soit en partie calculée selon le poids des déchets mis à la poubelle par chacun. « Cette réforme inciterait les consommateurs à éviter d’acheter trop de produits jetables ou suremballés », estime l’association, qui fonde son jugement sur la réussite des exemples étrangers, « en Belgique, au Danemark, en Suisse, en Corée et dans plusieurs Etats américains. » Concernant le problème de la pollution de l’air intérieur, l’UFC-Que Choisir réclame l’interdiction, « à l’horizon de trois ans », des substances reconnues dangereuse par l’OMS et la Commission européenne (formaldéhyde, radon, benzène). Elle demande par ailleurs à prévoir un étiquetage négatif pour d’autres substances, sur le modèle de celui que l’on trouve sur les paquets de tabac par exemple. Enfin, pour ce qui est de l’énergie, l’association dit « oui au bonus-malus (mais) non à la taxe carbone sur les carburants. » « Après le succès rencontré dans l’automobile, nous proposons que le bonus-malus soit notamment appliqué aux réfrigérateurs-congélateurs et aux téléviseurs », indique-t-elle.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter