L’Unicef multiplie les partenariats

|

L’ONG dédiée aux enfants diversifie ses sources de revenus via la vente de cartes postales et de cadeaux. Une activité qu’elle entend développer avec de nouveaux partenaires fabricants et distributeurs.

Collection Doudou et Compagnie _UNICEF France.jpg
Collection Doudou et Compagnie _UNICEF France.jpg© photos unicef

Savez-vous qui figure parmi les plus gros vendeurs de cartes de vœux en France ? Le Fonds des Nations unies pour l’enfance, plus connu sous le nom d’Unicef. « Cette activité, que nous avons relocalisée en France il y a deux ans, représente un chiffre d’affaires de 5 millions d’euros », explique Stéphane Billerey, responsable des ventes et des licences chez Unicef France. Arrivé depuis deux ans à cette fonction, cet ancien cadre du Galec a pour mission de développer l’activité des cartes et objets estampillés du bleu cyan cher à l’association caritative.

« L’Unicef est centré sur deux missions : collecter des fonds pour aider les enfants via différentes actions, comme des campagnes de vaccination, et faire respecter les droits des enfants dans le monde. En France, le budget reversé sur le terrain s’élève à 70 millions d’euros, provenant surtout des dons réguliers ou ponctuels, des legs et des partenariats d’entreprises. Les cartes et cadeaux représentent 10% de cette somme », détaille-t-il. Pour cette dernière activité, en moyenne 30% du chiffre d’affaires générés par les ventes aux consommateurs sont reversés à l’ONG, sous forme de royalties notamment. « Nous proposons des contrats de licence classique ou travaillons en direct avec des fabricants pour développer des produits spécifiques à notre marque », précise le responsable des ventes et des licences.

Respect de son éthique

À condition de respecter la charte et la philosophie de l’ONG : sauver, éduquer et protéger. Impossible, par exemple, de montrer un enfant seul. « Dans nos communications, les enfants doivent toujours être montrés accompagnés. De même, elles ne doivent pas présenter d’aspects religieux, politique ou relatif à un pays en particulier. » Pour trouver ses fournisseurs et partenaires, l’Unicef donne également la prime aux produits solidaires et responsables ainsi qu’au «made in France». Et sa gamme s’est élargie : pour cette fin d’année, son catalogue compte une cinquantaine de produits, dont une ligne de doudous et peluches cobrandée avec Doudou et Compagnie et vendue en exclusivité dans les magasins JouéClub, ou des cartes signées Agatha Ruiz de la Prada. Avec ses best-sellers, les cartes de vœux et les calendriers, l’Unicef est référencé en grande distribution (Carrefour, Auchan…), mais aussi dans les réseaux traditionnels et chez certains spécialistes, comme Animalis et Graphigro.

L’Unicef a également noué des partenariats avec La Poste, Ikea ou les centres commerciaux Klépierre pour y vendre ses produits dérivés. « Notre offre gagne ainsi en visibilité. Avec La Poste par exemple, nous tablons sur un chiffre d’affaires total de 1,9 million d’euros », s’enthousiasme Stéphane Billerey. L’Unicef développe aussi ses réseaux de vente, notamment sa e-boutique et son catalogue de vente à distance, devant générer des chiffres d’affaires de, respectivement, 300 000 et 500 000€. « Nous disposons aussi d’un réseau de 6 000 bénévoles qui vendent nos produits sur les marchés de Noël et dans les lieux de passage, comme les stations de métro Saint-Lazare et Montparnasse, à Paris », note Stéphane Billerey. Difficile de passer à côté ! 

Les chiffres

  • 70 M€ : le budget annuelde l’Unicef en France
  • 10% : la part du budget provenant de l’activité « carteset cadeaux »

Source : Unicef

Trois principaux leviers

  • Une offre élargie Jouets, livres, papeterie, objetsde décoration… La gamme estampillée Unicefcompte aujourd’hui une cinquantaine de références.
  • De nouveaux circuits de distribution L’organisation a relancé son sited’e-commerce et accroît sa présence en hypers comme chez les spécialistes.
  • Des partenariats porteurs Outre Ikea, partenairede longue date, l’ONG a noué des accords avec La Poste, les centres commerciaux Klépierre…

« Nous disposons aussi d’un réseau de 6 000 bénévoles qui vendent nos produits sur les marchés de Noël et dans les lieux de passage. »

Stéphane Billerey, responsable des ventes et des licences chez Unicef France

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2388

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous