Marchés

L'Union européenne cherche à organiser sa lutte anti-contrefaçon

|

Sanctionner la vente d'un faux iPod, l'imitation d'un Vuitton : l'Union Européenne peine à organiser sa lutte contre les contrefaçons, qui s'accentuent grâce à Internet. Pour surveiller les trafics liés à Internet, la France a lancé son service "Cyberdouane". Selon les Douanes, 10 % des faux saisis ont été achetés sur Internet contre 1 % il y a trois ans ! Ebay comme son concurrent PriceMinister jure lutter contre les ventes de contrefaçons, en surveillant les inscriptions, retirant les copies signalées... A l'échelle mondiale, l'organisation de la lutte anti-contrefaçon apparait laborieuse. Au stade européen, une résolution pour "un plan global" a été adoptée en septembre, sous l'impulsion de la France. Un "observatoire", inauguré jeudi à Bruxelles, est chargé de collecter des informations. Les douanes, de leur côté, préparent un plan européen 2009-2012.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter