L'usine de production d'eau de Leclerc en construction

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

A partir de la mi-2005, l'eau de source de montage de Laqueuille (Puy-de-Dôme) commencera à être vendue dans les centres E. Leclerc en marque propre.

Deux ans après avoir signé une convention avec la mairie de Laqueuille afin d'exploiter la source de ce bourg du Puy-de-Dôme (LSA n°1765), les responsables de Leclerc ont donné, lundi 10 mai, le premier coup de pioche de l'usine d'embouteillage. Le site (10 000 m²) avec trois lignes de production. L'investissement (25 millions d'euros) de cette installation est entièrement supporté par Acquamark, filiale de la Scamark, qui gère les marques distributeur du mouvement Leclerc. Le bâtiment devrait être achevé fin octobre et l'usine d'embouteillage devrait être opérationnelle au tout début du premier semestre 2005. La production devrait s'élever à 100 millions de litres d'eau de source la première année. « A terme nous devrions produire 300 millions de litres, note Jean-Pierre Gontier, le PDG de la Scamark ». Cette eau sera commercialisée par les centres E.Leclerc en 2005, elle fera partie des 2 300 références Marque Repère. L'eau de source de montagne de Laqueuille sera commercialisée en bouteilles PVC de 1,5 litres à un prix plus bas que les autres eaux de source. D'autres formats de bouteilles : 0,75 litre et 0,50 litre seront également vendues dans les centres E. Leclerc. Une mini-ligne de production est également prévue pour l'embouteillage de bonbonnes de 5 litres.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA