L’usine Findus à Boulogne-sur-Mer est épargnée

|

Un accord a été signé le 21 octobre 2015 entre Myriam El Khomri, ministre du travail et de l’emploi, Frédéric Cuvillier, député-maire de Boulogne-sur-Mer,  Paul Kenyon directeur financier de Nomad Foods, Steven Libermann, PDG de Findus Europe du Sud, et les partenaires sociaux de Findus France pour le maintien de l’activité de l’usine de Findus France à Boulogne-sur-Mer, suite à son rachat par Nomad.

200 emplois sont sauvegardés sur le site de Findus à Boulogne-sur-Mer
200 emplois sont sauvegardés sur le site de Findus à Boulogne-sur-Mer

L’union fait la force. Après s’être fait entendre, les salariés de l’usine de Findus France à Boulogne-sur-Mer, ont obtenu gain de cause. Depuis l’annonce de rachat du leader français des surgelés salés par Nomad Foods en juin, un doute planait quant à l’avenir de l’usine. Mais un accord a été signé le 21 octobre 2015 entre Myriam El Khomri, ministre du travail et de l’emploi, Frédéric Cuvillier, député-maire de Boulogne-sur-Mer, Paul Kenyon directeur financier de Nomad Foods, Steven Libermann, PDG de Findus Europe du Sud, et les partenaires sociaux de Findus France pour le maintien de l’activité du site. Cette entente permet donc de sauvegarder 200 emplois. Nomad Foods s’est une nouvelle fois engagé à maintenir le volume annuel de production du site pendant 3 ans tout en y investissant près de 7 millions d’euros. Myriam el Khomri et Emmanuel Macron saluent le travail et l’engagement de tous dans la construction de cet accord.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter