La 3D des Nouveaux Ateliers démocratise le sur-mesure

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Dossier Lancé il y a deux ans, les Nouveaux Ateliers est maintenant mûr pour prendre son envol. Ce concept, dont la vocation est de rendre accessible à tous le sur-mesure grâce à une cabine 3D, compte désormais cinq unités, entre Paris, Lille et Luxembourg.

La 3D des Nouveaux Ateliers démocratise le sur-mesure

Ça essaime, ça essaime… Vite et bien. Lancé il y a deux ans à Paris, le concept des Nouveaux Ateliers compte désormais cinq unités, quand il n’y en avait encore que trois au début de l’été. C’est dire si le succès est au rendez-vous. Deux boutiques à Paris, deux autres à Lille et une au Luxembourg. Un joli maillage pour une enseigne pourtant toute jeune. Et novatrice. à l’origine, une idée imaginée par Nicolas Wolfovski et François Chambaud, alors étudiants, qui présentent leur projet au sein de « l’incubateur Essec », ce service destiné à accompagner les apprentis entrepreneurs dans leurs envies de création d’entreprise.

Nous avons l’ambition de démocratiser le sur-mesure pour homme. Grâce à notre cabine 3D, nos costumes sont parfaitement adaptés au gabarit de nos clients.

François Chambaud, associé cofondateur des Nouveaux Ateliers

 

200 mesures en une seconde

Leur ambition ? « Démocratiser le sur-mesure », résume François Chambaud. C’est le coeur du concept : sortir du carcan traditionnel de la vente de costumes et de chemises pour homme – à quoi bon poser son pied dans des sillons déjà creusés ? – et, surtout, surprendre.

Or, pour surprendre, les Nouveaux Ateliers surprennent, arrivant à vendre des vêtements de manière… ludique. Le principe repose sur une cabine 3D, « monstre de technologie », en lieu et place de la cabine d’essayage habituelle. Les pieds posés à des endroits précis, les bras suffisamment écartés, un court flash, et, en une seconde, plus de 200 mesures sont prises, au millimètre. Avec, en sortie de cabine, son avatar en 3D qui s’affiche à l’écran d’ordinateur connecté juste à côté. Et c’est drôle de voir son corps en 3D. Drôle de regarder ses mesures s’afficher. Taille, tour de poitrine, longueur des bras, des avantbras, des jambes, circonférence des poignets, et on en passe…

C’est drôle, mais pas que. C’est surtout sérieux. Et utile. Il s’agit de disposer d’un gabarit ultraprécis pour, ensuite, lancer la confection. Sur-mesure, donc, dans tous les sens du terme. Car, en plus d’être parfaitement adapté à la morphologie du client, le costume (et/ou la chemise – à partir de 49 €) est aussi 100% à son goût. Du nombre de boutons à la forme du col, en passant par la couleur ou le nombre de poches, tout est modulable. Au risque de faire n’importe quoi et de se retrouver avec un vêtement difficilement portable ? Qu’on se rassure : les vendeurs des Nouveaux Ateliers sont avant tout des stylistes, formés pour éviter tout impair vestimentaire.

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA