Marchés

La beauté par les draps

|

DossierHacot & Colombier a adapté au linge de lit le concept de la « cosméto-textile ». Après avoir promis d'attiser la libido, la PME du Nord-Pas-de-Calais s'engage à relaxer et à hydrater la peau des dormeurs.

Il fallait oser. Hacot et Colombier (H & C) a relevé le défi de réveiller le marché peu dynamique du linge de lit. Sa promesse marketing n'a rien à envier aux fabricants de collants et d'autres sous-vêtements qui s'engagent à hydrater ou à amincir les porteuses desdits textiles. Acteur important du marché européen, le groupe ressentait la nécessité de se différencier de la concurrence dans un rayon peu réputé pour sa capacité à innover.

 

Douceur et frottement

En proposant ses gammes de draps hydratants et relaxants, l'entreprise d'Houplines, près de Lille, a réussi le pari de se démarquer en apportant de la valeur ajoutée à cette catégorie. Le concept n'est pas nouveau, c'est son application à cet univers de produits qui surprend. Des huiles essentielles sont intégrées dans le tissu selon le procédé du microencapsulage. C'est le frottement entre le textile et la peau qui libère les parfums censés agir sur l'humeur. La marque garantit la résistance des arômes à une dizaine de lavages et s'engage à ce que les utilisateurs bénéficient d'un gain d'hydratation ou de relaxation. Les consommateurs devront certes payer 20% de plus leur linge de lit hydratant, mais que ne ferait-on pas pour avoir une peau de velours au réveil ! Certaines - et certains aussi - n'hésitent pas à s'enduire le corps de crèmes amincissantes pour la nuit, les adeptes de ces nouveaux draps n'auront qu'à s'allonger.

Avec ces deux gammes, H & C veut capitaliser sur un process de fabrication qui, après cinq années de recherches, a donné naissance, il y a deux ans, à ses premiers cosméto-textiles : des draps aux vertus aphrodisiaques. Quelle que soit la réalité de ces vertus, le principe attire les clients. Antoine Clément, directeur commercial du groupe, estime les scores de ces produits « très encourageants : entre septembre 2010 et avril 2011, nous écoulerons 50 000 pièces », prévoit-il. Ce n'est évidemment pas un hasard si le fabricant s'est lancé sur le créneau avec cette promesse qui ne peut qu'éveiller l'attention des clients, l'objectif étant de déclencher l'achat d'impulsion susceptible d'augmenter les ventes et la notoriété de la marque.

 

Coeurs sensibles...

Référencé chez Auchan et Carrefour - un distributeur auquel la PME fournit déjà une gamme de linge bio sous la marque Tex -, H & C espère être présent chez les spécialistes de la vente à distance. En attendant, le fabricant, qui n'a encore décliné son concept que sur le coeur du marché (le linge de lit uni), prépare le lancement de ses premiers draps « aphrodisiaques » à motifs. Arrivée prévue pour... La Saint-Valentin. Le dessin ? Des coeurs, évidemment !

Nos draps aphrodisiaques ont été testés auprès de 50 couples par un sexologue, les résultats démontrent une intensification du jeu sensuel.

Antoine Clément, directeur commercial chez Hacot & Colombier

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA