La Bretagne, son cola, sa stévia

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
70% de sucre en moins, sans que le goût de la stévia ne soit trop prononcé.
70% de sucre en moins, sans que le goût de la stévia ne soit trop prononcé.© DR

Voici une boisson que Michel Penn, responsable des achats liquides de la Scamor et du Galec (Leclerc), a référencée sans l'avoir ni goûté, ni vu, ni même en savoir le prix : Breizh Cola à la stévia, soit le premier cola sucré avec cette plante d'Amérique du Sud.

 

Neuf mois plus tard

Il a demandé neuf mois de recherche, car Éric Ollive et Stéphane Kerdodé, les deux dirigeants de la Brasserie Lancelot, voulaient que la stévia en soit le sucrant principal. Quand d'autres boissons sont à 30 ou 50% de sucre en moins grâce à la stévia, Breizh Cola est à moins 70%, sans pour autant que le goût de réglisse, le défaut de cet édulcorant, ne soit trop prononcé. Pour cela, et pour une recette très naturelle, les acides minéraux classiques ont été remplacés par des acides organiques. Les deux dirigeants ont joué la carte de l'innovation jusqu'au bout : le bouchon de cette nouveauté est vert, l'étiquette noir et vert. Un nouveau code couleur dans l'univers des colas, archidominé par le rouge. « Lancé début 2010, les ventes de ce cola ont dépassé celles de Breizh Cola light au mois d'octobre », assure Stéphane Kerdodé. Sa satisfaction ? Quand Leclerc a lancé son cola à la stévia sous sa marque, il a choisi les mêmes couleurs, le vert et le noir, que sa nouveauté.

Les débuts prometteurs de Breizh Cola à la stévia confortent la PME bretonne dans sa stratégie : ne pas singer Coca-Cola.

 

D'abord une réussite locale

Cela lui réussit. Breizh Cola, la première marque de cola régionale, souffle cette année ses dix bougies. Elle est référencée partout en Bretagne. « Sa part de marché y est de 10 à 15% », estime Stéphane Kerdodé qui espère référencer sa marque en région parisienne et ses « un million de Bretons ou de sympathisants bretons », a calculé le dirigeant. Et pourquoi pas aussi ses bières, qui représentent 50% de son chiffre d'affaires. Leclerc, lui aussi d'origine bretonne, pourrait peut-être l'aider à dépasser ses frontières.

EN CHIFFRES

  • 8,5 M€ - Le CA prévisionnel 2011, dont 52% en GMS, 42% en RHF, 5% à l'export

Marques de sodas

  • Breizh Cola, Limonade 1905

Marques de bières

  • Lancelot, Blanche Keraine, Morgane

Sources : Deloitte, Feef

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2207

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Eaux, sodas, jus, bières, vins, liqueurs et spiritueux : chaque semaine recevez les dernières infos et nouveautés du rayon Boissons.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA