Marchés

La cafetière gagne en qualité

· Le marché monte en gamme, grâce aux modèles programmables et aux expresso. · L'arrivée du design et de la couleur joue aussi dans ce sens.

Signe encourageant par excellence : la revalorisation de la cafetière a des conséquences positives pour l'ensemble du rayon petit électroménager, puisque c'est le plus gros marché en volume. Il se vend chaque année en France plus de 3,8 millions d'unités. Pour Marc Terray, directeur produits de Moulinex, « C'est devenu un achat de renouvellement réfléchi. Les consommateurs sont attentifs à la qualité du café qu'ils servent à leurs amis et à l'esthétique d'un appareil qui reste posé sur le plan de travail de la cuisine. » C'est ainsi que le prix moyen des appareils filtre a augmenté de 2% à 173 F en 1996, celui de l'expresso progressant de 1,4% à 802 F.

Les cafetières filtre innovent

Le développement de modèles programmables (20% du marché en valeur) et, dans une moindre mesure, des isothermes (qui gardent le café au chaud) a participé largement à la progression en valeur. « Le segment des isothermes a doublé en un an, preuve que le marché n'est pas figé et que l'innovation peut le faire évoluer » , estime Kevin Camphuis, chef de marché préparation Seb. La marque annonce d'ailleurs une progression de 2 à 3% de son chiffre d'affaires café en 1996, grâce à ses nouveaux modèles Performa et Maestria. « Nous sommes pourtant sur un marché très banalisé, où nos produits se retrouvent avec 30 ou 35 concurrents en linéaires. Même si le design est devenu très important, il ne suffit pas à faire passer le consommateur d'une cafetière à 159 F à une à 249 F. » Pour Jean Chauve de Rowenta « l'innovation en cafetière n'est pas aisée car 70% des produits sont vendus en-dessous de 200 F. » La marque du groupe Seb va pourtant compléter sa gamme Cafecento (250 à 329 F) avec un modèle à sélecteur d'arôme, une version programmable et un modèle isotherme. Rowenta aussi va lancer au salon Domotechnica sa très design Café Mondo (6-9 tasses à 250 F) en forme d'oeuf.

Krups compte également sur l'esthétique révolutionnaire de sa cafetière filtre Premium (700 F) pour s'imposer dans les prochains mois

Design mais aussi couleurs (rouge, bleu ou jaune vif) pour la nouvelle cafetière de Kenwood qui sera disponible en versions 12 ou 4 tasses à partir de 300 F. Edouard Weil, directeur général de Kenwood France, précise que « des opérations box palette multicolores sont en préparation avec les centrales alimentaires » . Parmi les cafetières de petite capacité, les modèles sans verseuse : Duo de Philips, Heliora Duo de Moulinex ou Modulo de Seb remportent un bon succès. Une façon de proposer à petit prix une cafetière filtre, qui a le look de l'expresso.

L'expresso à pompe est le seul à progresser

Pour Sylvie Lacombe, chef de produit chez Calor, « les consommateurs d'expresso se rangent dans deux catégories distinctes : le non-averti, qui a envie d'un produit à l'allure des machines de bar et l'amateur de café expérimenté, à la recherche de fonctions d'usage plus confortables ». Présente sur tous les segments de l'expresso, Calor (20 % du marché en valeur ) joue sur son système d'éjection aisée du porte filtre ainsi que sur le dosage automatique de l'eau sur les modèles haut de gamme. Le numéro un, Krups (40 % du marché en valeur), a lancé lui aussi fin 1996 un modèle automatique. Même si toutes les machines sont loin d'être aussi perfectionnées, le secteur possède un potentiel important puisque le taux d'équipement n'est que de 14% en France, contre 30% en Italie. Selon GFK, les ventes se sont accrues de 1,2% en volume et de 9,2% en valeur (sur la période décembre 1995-novembre 1996). Mais seuls les expresso à pompe sont en expansion (+13,5% en volume et +20% en valeur), les chaudières perdent 6,6% en volume et 2,8% en valeur. S'il faut chercher un autre signe du degré de maturité du marché, le petit segment des combinés (filtre + expresso) à pompe se développe.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter