La caisse sort de ses lignes

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

De nouvelles solutions en matière de terminaux de point de vente proposent toujours moins d’attente à l’encaissement. Et davantage de fluidité dans les mouvements du personnel de caisse, qui peut se voir mieux responsabilisé. Explication par les principaux acteurs du marché.

Wincor-NixdorfiScan EasyUne grande facilité pour switcher. En une seconde, une simple clé suffit pour basculer la caisse. Une solution pour maintenir, en permanence, un maximum de caisses ouvertes, alors que le personnel du magasin est, de son côté, de plus en plus polyvalent.
Wincor-NixdorfiScan EasyUne grande facilité pour switcher. En une seconde, une simple clé suffit pour basculer la caisse. Une solution pour maintenir, en permanence, un maximum de caisses ouvertes, alors que le personnel du magasin est, de son côté, de plus en plus polyvalent.© photos dr

Avec l’avènement de l’e-commerce, le passage en caisse devient un point toujours plus critique dans l’expérience client. Pour se montrer compétitif face à la facilité grandissante de l’achat sur le web, les enseignes proposent désormais autant des caisses en self-checking qu’avec hôtesse. Pour Hervé Grelet, general manager retail de Wincor-Nixdorf, comme pour ses concurrents, le choix ne doit plus se limiter à ces deux offres. « Désormais, un magasin se doit d’offrir un mix de solutions d’encaissement. Des caisses traditionnelles pour les gros paniers, d’autres mobiles pour accompagner le client dans son choix dans certains rayons, des caisses en libre-service également pour les petits paniers ou du paiement sur automate pour accélérer le temps de passage en caisse et délester l’hôtesse du comptage des pièces et billets… Pour contenter l’ensemble des clients et réduire le temps d’attente en caisse, une enseigne peut, aujourd’hui, proposer une expérience bien plus fluide. »

Un TPV traditionnel, mais amélioré

Face aux évolutions technologiques, le terminal de point de vente (TPV) classique n’a pas cédé de terrain face aux offres uniquement mobiles ou automatiques. Il a su s’améliorer pour proposer la même puissance que les logiciels d’encaissement omni­canaux, à l’image du TP.net proposé chez Wincor-Nixdorf et exploité sur les modèles Beetle M III. Concrètement, l’ensemble des opérations s’effectue désormais plus rapidement sur ces caisses nouvelle génération. « Il devient surtout très facile pour le distributeur de déployer l’ensemble de ses politiques marketing et de relation clients : promotions, opérations fidélité sur mesure selon le profil du client. Des interactions sont possibles avec les smartphones qui peuvent réceptionner des tickets électroniques si le client le souhaite. »

L’interaction avec le smartphone, une approche que privilégie également NCR par la voix de Frédéric Dutrémée, solutions sales specialist. « Nous proposons différentes innovations logicielles permettant d’utiliser son propre smartphone pour scanner des articles et terminer une transaction. Le client a accès aux prix nets comme aux promotions. Différents clients en Europe déploient actuellement ces solutions de “mobile shopping”. »

Et l’emploi du smartphone ne s’arrête pas là. « Le self-scanning stricto sensu semble pour sa part s’orienter de plus en plus vers ce que l’on nomme le “Byod” (« bring your own device »), c’est-à-dire l’usage de son propre smartphone afin de limiter les investissements en douchettes », poursuit Frédéric Dutrémée.

Chez Toshiba, on commercialise, depuis 2014, « une caisse TcxFlight, unité mobile, disponible à tout moment de façon sécurisée, explique Laurence Vallana, nouvelle manager retail France chez Toshiba. TPV traditionnel puissant et design lorsqu’il est installé sur son socle ou libéré en un instant pour une utilisation par le personnel sur le lieu de vente prévoyant des encaissements mobiles, mais aussi en accompagnement de vente par le personnel (accès au catalogue en ligne, au stock centralisé, au programme de fidélité, etc.). »

Toujours plus mobiles

Chez Panasonic, l’avenir est à la mobilité. « Tout doit devenir mobile, assure Solen Carreau, regional marketing manager. Le client sait déjà ce qu’il veut, les vendeurs font donc plus office “d’assistants de vente”, vérifiant la disponibilité des produits aux côtés du client directement dans le stock sur notre Pos ou notre Toughpad. »

Solution d’entre deux, encore peu développée chez les retailers, la caisse réversible libre-service/vente assistée peut constituer un complément idéal pour gérer les mouvements de personnel sur les lignes de caisse. La solution Fulltime Checkout de Toshiba va encore plus loin, puisqu’elle ­comprend également un mode déchargement des douchettes et de self-scanning : « La pesée des aliments également. Cette caisse offre une disponibilité permanente au magasin avec un encombrement réduit, permettant une mise en œuvre même dans les commerces de proximité. »

Pour le personnel en magasin, la mise en œuvre de solutions d’encaissement alternatives (self-service, mobilité) est une occasion de polyvalence, d’évolution professionnelle. « Il n’y a plus de portage des produits, complète Laurence Vallana. Les hôtesses migrent du scan vers l’accueil et l’accompagnement de la clientèle. En somme, une valorisation des tâches bénéfique pour tous. » 

Des nouveautés pour tous les modes de consommation

Panasonic

JS-970

Conçu pour les TPE et pour résister aux environnements difficiles en complément de sa solution de fixation flexible. Possibilité de switcher facilement entre deux écrans tactiles de taille différente en fonction des exigences.

 

Toshiba

Touchless Commerce

La reconnaissance en un instant, à la fois du consommateur et des objets contenus dans son panier. Une caméra identifie tous les articles simultanément et non de façon séquentielle. Le temps de reconnaissance par rapport au scan manuel ou aux systèmes automatisés est considérablement réduit. Mais c’est encore un prototype.

TcxFlight

Une solution polyvalente et mobile basée sur une tablette 11 pouces durcie. Une ergonomie adaptée au lieu de vente (strap pour préhension manuelle, sangles épaules), qui combine la fiabilité d’un TPV classique avec les avantages d’une petite borne et d’un poste de travail pour le responsable.

Wincor-Nixdorf

La caisse à grande vitesse

Ce modèle de caisse permet de faire passer plusieurs clients simultanément. Ils se contentent de déposer leurs articles sur le tapis. Ces derniers sont scannés automatiquement sous une arche, avec un taux de reconnaissance atteignant, actuellement, les 98?%.

Beetle/moPOS

Caisse fixe qui devient mobile : la tablette Beetle/moPOS est équipée en Windows et se détache de la station, à laquelle sont reliés les périphériques (imprimante de tickets de caisse, afficheur clients). Le vendeur peut ainsi être directement présent en rayon.

Les enjeux des TPV

  • Faciliter la communication des promotions et offres de fidélisation par le biais des caisses.
  • Limiter le temps d’attente par une multiplication des modes d’encaissement.
  • Inciter les enseignes et les clients à se tourner vers les modes d’encaissement mobiles.
  • S’adapter aux rotations des équipes via des caisses polyvalentes.

  • 475 000 TPV installés en France, tous secteurs confondus, en 2013
  • 200 000 pour le seul secteur alimentaire
  • 10 000 caisses automatiques dans l’Hexagone

Source : RBR 2014

25% des Français privilégient les caisses automatiques aux caisses traditionnelles en 2014

Source : Ifop

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2355

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Produits techniques, objets connectés, électroménager : chaque semaine, recevez l’essentiel de l’actualité de ces secteurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA