La Camif recoit le soutien de deux mutuelles

|

La Maif et la Macif, les deux mutuelles d'assurance niortaise, manifestent par un communiqué de presse leur intention de s'engager aux côtés du vépéciste, qui a récemment annoncé un plan social de près de 200 postes.

Si le soutien de la Maif n'est pas nouveau, elle est à l'origine de la création de la Camif, la prise de position de la Macif constitue une première. Ce soutien supplémentaire est évidemment une bonne nouvelle pour la coopérative de distribution.
Dans les faits ce double soutien se matérialise en premier lieu par un audit économique sur les perspectives de développement de la Camif, diligenté par les deux mutuelles. Les conclusions devront être rendues « avant la fin du premier trimestre 2006 », peut-on lire dans le communiqué de presse publié conjointement par les deux mutuelles et la Camif.
Dans un second temps, la Maif et la Macif confirment leur soutien aux salariés du vépéciste, inquiets du plan social. « Les deux mutuelles ont fait d'emblée connaître leur volonté d'accompagner les mesures projetées par la coopérative (la Camif, ndlr) afin d'offrir à ses personnels, autant qu'elles le pourront, des possibilités de reclassements », précise le communiqué.
Enfin, elles s'engagent dans la relance de l'activité commerciale de la Camif, en favorisant son développement « au sein de l'économie sociale et en particulier vers les sociétaires de la Maif et de la Macif ». Les deux mutuelles vont ouvrir encore plus largement leurs fichiers de clients à la Camif. Ce qui élargira la base de clientèle du vépéciste qui compte 1,2 million de noms.
En revanche, rien n'est dit pour l'instant sur un éventuel refinancement de la Camif. Le vépéciste devrait perdre entre 11 et 13 millions d'euros sur l'exercice 2005, il aura donc besoin d'un apport de capital. Il est probable que la Maif et la Macif apporteront des fonds à l'entreprise si les conclusions de l'audit le préconisent. Rappelons que la Maif a déjà participé avec les 3 Suisses et la Casden à la recapitalisation de la Camif en 2003, pour 40 millions d'euros.
Deux raisons principales expliquent le soutien apporté par la Maif et la Macif à la Camif. Primo, les trois entreprises appartiennent à la sphère de l'économie sociale. La Camif est une coopérative qui appartient à ses sociétaires comme les deux mutuelles. Ensuite, c'est aussi une affaire de solidarité régionale. Les trois entreprises ont leur siège social à Niort.

Olivier Bitoun

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter