La CGT demande à Monoprix la liquidation de 5 millions d'euros d'astreinte

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
94 magasins Monoprix parisiens sont censés fermer à 21 heures depuis l'automne dernier.
94 magasins Monoprix parisiens sont censés fermer à 21 heures depuis l'automne dernier.

Le débat sur le travail de nuit risque bien d'occuper sempiternellement le devant de la scène médiatique en 2014. Après avoir fait jouer à l'automne dernier son droit d'opposition sur le travail après 21 heures dans 94 magasins Monoprix à Paris et en région parisienne, la CGT réitère. Majoritaire avec 52% de représentativité, le syndicat assigne l'enseigne devant le Tribunal de Grande Instance de Nanterre pour demander la liquidation de l'astreinte décidée par la cour d'Appel de Versailles en avril 2013. Montant de l'astreinte : 4,8 millions d'euros. Une somme qui correspond à l'ouverture de magasins Monoprix après 21 heures, selon la CGT, et ce, malgré l'interdiction d'ouvrir depuis le 30 août. "Depuis cette date, l'astreinte a commencé à courir, explique Marie-Christine Aribart, déléguée syndicale centrale de la CGT. Si 42 magasins ont baissé le rideau, l'employeur n'a rien fait ailleurs pour cesser le travail de nuit. Nous avons les salariés avec nous. La plupart sont très contents de ne pas travailler en horaires de nuit". Sur les 94, 17 magasins sont sans appartenance syndicale. Certains, ceux où la CGT n'est pas majoritaire, ont passé des accords avec la direction. D'autres, comme celui situé à Marcel Sembat, à Boulogne-Billancourt, où la CGT est majoritaire, avaient passé un accord pour ouvrir après 21 heures, mais un accord, depuis, cassé par la CGT. La décision du TGI de Nanterre est attendue le 7 février. D'ici là, le Conseil constitutionnel n'aura sûrement pas tranché la question prioritaire de constitutionnalité (QPC) posée par Sephora sur le travail de nuit.

Carnet des décideurs

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA