La CGT et F.O boycottent le deuxième jour de la Conférence sociale

|
Le syndicat ne participera pas à la deuxième journée de la Conférence sociale.
Le syndicat ne participera pas à la deuxième journée de la Conférence sociale.

Ce sera officiel à 17 heures aujourd'hui. Ni FO, ni la CGT ne seront présentes demain pour la deuxième journée de cette grand-messe sociale qui se déroule pour la troisième fois depuis l'élection de François Hollande. Au programme : l'emploi, pour les jeunes, les seniors et les personnes en difficulté, "accélérer le retour de la croissance par l'investissement", "garantir le pouvoir d'achat par une rémunération équitable", "rénover la politique de santé"... Autant d'intitulés vagues de tables rondes qui n'abordent pas les vrais sujets qui le seront dans les coulisses, comme la mise en place d'un compte-pénibilité, l'obligation de la semaine de 24 heures pour tous les salariés à temps partiel, la baisse des charges sociales pour les bas salaires.

Pour Laurent Berger, numéro un de la CFDT, ce boycott, ainsi que les ultimatums syndicaux ou patronaux, sont contre-productifs.  Les autres dirigeants syndicaux sont particulièrement remontés contre l'annonce de Manuel Valls la semaine dernière de reporter au 1er janvier 2016 la mise en place du compte-pénibilité, initialement prévue le 1er janvier 2015 et pointée du doigt par le patronat comme une usine à gaz.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter