La chaîne allemande Karstadt va fermer six grands magasins en 2015

|

Le conseil de surveillance de Karstadt a décidé de fermer six magasins en 2015 dans le cadre d'un plan de restructuration destiné à sortir de l'ornière la chaîne allemande de grands magasins

Equivalent allemand du Printemps ou des Galeries Lafayette, Karstadt souffre depuis des années d'une gestion erratique
Equivalent allemand du Printemps ou des Galeries Lafayette, Karstadt souffre depuis des années d'une gestion erratique

Six magasins des enseignes Karstadt, Karstadt-Schnäppchencenter et K-Town seront fermés à Hambourg, Göttingen, Cologne, Stuttgart, Francfort-sur-l'Oder et Paderborn, a annoncé le conseil de surveillance, qui a également désigné son président Stephan Fanderl comme nouveau patron du groupe.

"La restructuration va exiger beaucoup de nous", a déclaré M. Fanderl, cité dans le communiqué. "Sans des décisions en partie très difficiles, mais également des fermetures de filiales, nous ne parviendrons pas à assurer l'avenir de l'entreprise", a-t-il prévenu. "Nous ne sommes qu'au début d'un long processus", a-t-il ajouté.

"La fermeture de magasins et les licenciements ne sont pas la solution", a réagi le syndicat des services Verdi. Il estime que la direction prévoit de supprimer 2.000 postes en plus de ceux concernés par les annonces de clôture.

"C'est un jour amer pour les salariés", a commenté dans un communiqué Stefanie Nutzenberger, responsable du commerce au sein du syndicat.

Equivalent allemand du Printemps ou des Galeries Lafayette, Karstadt souffre depuis des années d'une gestion erratique et d'une image poussiéreuse de magasin fourre-tout.

La chaîne a été cédée gratuitement au cours de l'été par son propriétaire d'alors, le milliardaire allemand Nicolas Berggruen, à l'homme d'affaires autrichien René Benko.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter