La chocolaterie Monbana, le frère "caché" de Banania

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Créé par un ami du fondateur de Banania, le spécialiste du chocolat en poudre Monbana nourrit des projets de développement en France comme à l’international.

Au départ, il y a deux soldats dans les tranchées de 14-18. Le premier, Pierre-François Lardet, fondera la marque Banania. Le deuxième, Louis Guattari, aidera son ami quelques années avant de partir écrire sa propre histoire. En 1934, il crée une manufacture de chocolat près de Courbevoie (un bras de Seine permettait d’acheminer les fèves de cacao transformées pour faire de la poudre). Il la nomme Monbana en référence à « Mon Banania », un hommage à son frère d’armes et de… poudre ! Celle-ci est d’abord vendue dans les boutiques de proximité et en CHR via les grossistes alimentaires. La société se spécialise ensuite dans le petit carré de chocolat bord de tasse avec le premier « Napolitain », lancé en 1985, sous l’impulsion d’Yves, petit-fils du fondateur.

En 1986, Monbana déménage en Mayenne où la société possède déjà une usine à Landivy, et rachète une marque spécialisée dans les mélanges de poudres pour son outil industriel.

Début 2000, désireuse de se diversifier, elle crée la marque Chocolaterie Monbana et pousse ses produits, du chocolat et de la confiserie de chocolat, dans les épiceries fines et les grandes surfaces spécialisées comme Alinéa, Truffaut ou Toys‘R’Us (sucettes et tablettes en chocolat). Une collection gourmet destinée au grand public sera lancée en 2008. Mais la marque souffre d’un déficit de notoriété. « Pour nous faire connaître, nous avons choisi de sponsoriser un bateau participant à la Route du Rhum », raconte Dominique Renault, directeur général de Monbana. Le bateau terminera troisième en 2006, puis septième en 2010.

Montée en puissance

L’ouverture d’une première boutique marque une nouvelle étape de son développement, en 2009. Le réseau sera ensuite étendu, avec 32 points de vente en franchise dans le Grand Ouest, l’Est et en région parisienne. La société cherche aujourd’hui un emplacement à Paris « pour nos clients internationaux, souligne Dominique Renault. Nous sommes présents dans 56 pays, et notre objectif est d’être présents dans 100 pays dans les trois prochaines années. »

À 80 ans, la société, qui réalise 15% de son chiffre d’affaires à l’export et a enregistré une croissance de 8% cette année, a envie de mettre ses produits en valeur, et la volonté de grossir. Elle en a les moyens. L’an dernier, Monbana a racheté la chocolaterie Frédéric de Sainte-Croix-en-Plaine, dans le Haut-Rhin, en redressement judiciaire. Une acquisition qui lui a permis de mettre un pied dans la grande distribution et lui a donné accès à la fabrication de moulages en chocolat pour les fêtes. « Aujourd’hui, nous ne nous interdisons pas de faire de la croissance externe », prévient son président, Yves Guattari. D’ici là, Monbana, qui va fermer son site historique de Landivy en Mayenne, a le projet de développer une nouvelle usine. Et ce n’est pas de la poudre aux yeux !

En dates

  • 1934 Création de Monbana, spécialiste du chocolat en poudre
  • 1985 Monbana se lance dans l’accompagnement du café
  • 2000 Développement à l’international
  • 2009 Première boutique Chocolaterie Monbana
  • 2013 Nouvelle identité visuelle et acquisition de l’usine de Colmar

Source : Monbana

 

En chiffres

  • 44 M€ de CA en 2014, dont 15% à l’export
  • 1,5 M de chocolats Monbana consommés chaque jour
  • 60% de PDM du chocolat en poudre
  • 32 magasins
Source : Monbana

 

 

 

Réagir

Pseudo obligatoire

Email obligatoire

Email incorrect

Commentaire obligatoire

Captcha obligatoire

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2349

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA