La chute des mètres carrés commerciaux autorisés se poursuit en novembre selon LSA Expert

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Le nombre de mètres carrés accordés en CDAC et CNAC a chuté de 65 % en novembre 2015 par rapport au même mois de 2014, selon LSA Expert. L’alimentaire est le moins touché avec ses -20%, mais l’équipement de la maison et de la personne affichent - 89 % et - 65 %.

Le nombre de mètres carrés autorisés en Commission départementale d'équipement commercial et en Commission nationale d'équipement commercial connaît un recul drastique en novembre, plus marqué encore qu'en octobre, par rapport aux surfaces obtenues sur les mêmes période de 2014. C'est l'équipement de la maison qui recule le plus, avec - 89 %, l'équipement de la personne s'établissant à - 65 %, tandis que l'alimentaire paraît un peu plus solide à - 20 %. 

Cette performance - si l'on peut dire- est due au dynamisme de Lidl qui ne se dément pas. L’enseigne allemande affiche une belle constance dans ses demandes et s’offre la  tête du classement en décrochant 8 280 mètres carrés dont 4 495 mètres carrés dédiés à de nouveaux sites. Trois magasins devraient donc voir le jour dont deux de 1 421 mètres carrés chacun à Vire (14) et Romans-sur-Isère (26) tandis que le troisième, d’une surface de 1 653 mètres carrés, est attendu à Aubervilliers (93). En deuxième position, on retrouve le groupe ITM qui obtient le précieux sésame pour l’inauguration d’un hypermarché de 2 585 mètres carrés à Nogent-le-Roi (28) ainsi que 2 896 mètres carrés destinés à des extensions. Les Centres E.Leclerc, qui occupent la dernière marche du podium, n’ont pas cherché à conquérir de nouvelles surfaces de vente à l’exception de 714 mètres carrés destinés à deux drives, mais plutôt à agrandir des points de vente existants.

Gifi décroche un accord pour 2300 mètres carrés

Du côté de l’équipement de la maison, Gifi occupe la première place du classement à la faveur d’un nombre particulièrement restreint de candidats en lice pour l’obtention de nouvelles surfaces commerciales. Le discounter décroche deux accords concernant des créations ; la première sur 2 300 mètres carrés à Dechy (59) dans le Nord et la seconde, sur 614 mètres carré à Saint-Aubin-sur-Scie (76). Le secteur du bricolage, habitué à tirer cet univers n’est présent, cette fois, qu’au travers de Mr. Bricolage qui se voit autoriser l’extension de 514 mètres carrés de son magasin de Morteau (25) portant sa surface de vente finale à 2 239 mètres carrés. A noter, le refus essuyé par système U pour la création d’un U Technologie de 250 mètres carrés sur la commune de Pontivy (56).

Tati, feu vert pour une création de 1 538 mètres carrés

Dans l’équipement de la personne, on assiste au retour de l’enseigne de mode Tati qui obtient l’autorisation de créer un point de vente de 1 538 mètres carrés à Puget-sur-Argens (83) damant le pion au secteur du sport, habituel leader de cet univers. En seconde position, on retrouve toutefois Intersport qui décroche le feu vert pour une extension de 1 112 mètres carrés à la Chapelle-sur-Erdre (44) portant sa surface de vente finale à 2 552 mètres carrés. A sa suite, Leclerc qui a annoncé dernièrement son projet d’ouvrir des magasins de jouets dès janvier 2016, obtient 1 000 mètres carrés de création à La Roche-sur-Yon (85) pour son enseigne Espace Culturel Leclerc.

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA