La cochonnaille a (presque) tout bon !

|

Les bonnes choses ne sont pas forcément mauvaises pour la santé. C'est ce que pensent les Français interrogés sur l'image de la charcuterie. L'étude réalisée par Ipsos pour Inaporc, l'interprofession porcine, en avril 2007, révèle qu'un Français sur trois en a une image très positive. 53 % d'entre eux pensent qu'elle peut tout à fait s'intégrer dans une alimentation équilibrée. D'ailleurs, 48 % jugent que les produits sont réalisés à partir d'ingrédients sains et naturels. Des efforts restent cependant à faire, puisque 41 % des Français jugent les produits trop salés et 67 % trop gras. Une perception qui va peut-être évoluer avec la refonte du cahier des charges prévue en 2008. Commun aux industriels et aux artisans, il doit conduire à une révision des recettes avec des taux de sel et de graisse harmonisés à la baisse.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2008

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous