Marchés

La Coface craint pour des impayés en distribution et en alimentaire

|

L'assureur crédit Coface, qui organisait hier un colloque sur les risques pays, craint beaucoup une augmentation des défaillances de paiement en raison de faillites d'entreprises de plus en plus grandes dans le secteur de la consommation. Ces secteurs seraient devenus les plus fragiles.

Alors que l'agroalimentaire voit son chiffre d'affaires augmenter et que la distibution semble faire l'objet d'une belle résistance, la Coface a placé ces deux secteurs parmi les activités les plus risquées en Europe. "Nous observons une explosion préoccupante en Europe du coût des défaillances des entreprises dépendantes de la consommation", a déclaré le chef économiste de la Coface, Yves Zlotowski.

L'actu appuient l'analyse

Il prévoit que le nombre de défaillances tous secteurs confondus va passer de 60.000 à 62.000, mais avec des entreprises de plus en plus grosses. Des propos qui semblent étayés par les faits, avec le redressement judiciaire de Doux ou de Virgin. Outre l'agroalimentaire et la distribution, Coface prévoit une forte augmentation des risques dans le transport.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter