La Commission européenne s'exprime sur l'affaire HP

|

Interpellée par le gouvernement français, la Commission a constaté la gravité de la situation. Mais pointe du doigt sa propre impuissance.

Selon José Barroso, le président de la Commission, Bruxelles examinera « les possibilités offertes par le programme des fonds structurels » afin de réagir, le cas échéant, à des vagues massives de licenciements, chez HP ou ailleurs. Mais, précise M. Barroso, « il n'est pas de la compétence de la Commission d'empêcher Hewlett Packard de licencier des salariés ». Et il poursuit : « La Commission avait proposé un fonds d'ajustement pour la croissance d'un milliard d'euros par an, sept milliards au total (...) précisément pour des situations » telles que celle actuellement subie par les salariés de HP. « Les Etats membres ont refusé cette proposition », conclut-il.
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA