Tout le dossier Tout le dossier

La Commission spéciale de l'Assemblée nationale a adopté la loi Macron

La Commission spéciale chargée de l'examen de la loi Macron à l'Assemblée nationale a fini d'examiner le texte, après quatre jours de débats menés au pas de charge. Le texte va désormais être examiné en séance publique, qui devrait donner lieu à de rudes débats, mais le gouvernement devrait faire adopter la loi sans vote des députés...

Partager
La Commission spéciale de l'Assemblée nationale a adopté la loi Macron
Le ministre Emmanuel Macron devra défendre pied à pied sa loi en séance publiqe

La loi Macron, après son adoption en première lecture à l'Assembée nationale, puis remaniée en première lecture par le Sénat, vient d'être adoptée par les députés de la Commission spéciale chargée son examen. De nombreux amendements ont été apportés, dont certains gênent le gouvernement lui-même - comme la brèche dans la loi Evin - ou encore des articles concernant les marketplaces, que la Fevad conteste avec d'autant de bonnes raisons qu'il est prévu sous peu une loi sur l'économie numérique que va défendre la secrétaire d'Etat Axelle Lemaire.

Salaire majoré de 30 %

Le projet de loi Macron adopté a notamment supprimé la durée des contrats d'affiliation des magasins à leur enseigne et une amende plafond à 5 % du chiffre d'affaires en cas de déséquilibre significatif dans la relation commerciale entre fournisseurs et distributeurs. Mais également la totalité des articles - une douzaine - qui prévoient l'ouverture des magasins le dimanche. Pour les magasins de moins de 12 salariés, ces derniers seront consultés directement dans l'entreprise par référendum, sans passer par les syndicats, pour qu'ils donnent l'autorisation d'ouverture et l'accord devra contenir les contreparties au travail du dimanche. Dans les commerces alimentaires, autres formule : le salarié devra toucher le dimanche au minimum 130 % du salaire qu'il touche en semaine. Dans les autres commerces, ce sont les accords de branche ou les accords terrritoriaux qui fixeront le cadre.

Examen en séance publique

Le texte va désormais être soumis à l'examen des députés à partir du 16 juin, et jusqu'au 24 juin, en séance publique. Les débats risquent d'être beaucoup plus rudes qu'en Commission spéciale, même si les joutes entre le président du groupe des Républicains, Frédéric Poisson, et le ministre Emmanuel Macron ont déjà pu apparaître de temps en tant. Les ténors de l'Assemblée nationale vont sans doute sortir du bois tant ceux de l'opposition que les frondeurs. Au final, le Premier ministre, pour éviter tout risque de minorité pour voter la loi, devrait utiliser à nouveau l'article 49/3 pour une adoption sans vote. Mais auparavant, Emmanuel Macron devra se battre pied à pied, y compris avec les députés de la majorité, pour faire adopter les articles...

SUR LE MÊME SUJET

PARCOURIR LE DOSSIER

Distributeurs

Loi Macron : les 12 points clés à retenir pour le commerce

Législation

PME et publicité sur l’alcool : les mesures retoquées de la loi Macron

Législation

Loi Macron : le Conseil constitutionnel valide

Distributeurs

La loi Macron adoptée finalement au forceps, via le 49-3

Distributeurs

Jour J pour la loi Macron, vote solennel à l'Assemblée nationale

Distributeurs

Ouverture le dimanche : les 10 points clés de la loi Macron pour le commerce

Distributeurs

Centrales d’achat : vers un renforcement de l’abus de dépendance économique ?

Distributeurs

Malentendu dans la loi Macron sur… l’audioprothèse

Distributeurs

La loi Macron prend du retard mais le Sénat commence à s’y pencher

Distributeurs

Loi Macron : les 5 articles adoptés qui touchent la distribution

Distributeurs

Distributeurs indépendants : les contrats d'affiliation sont finalement portés à 9 ans... au lieu de 6

Distributeurs

Loi Macron : le commerce associé "révolté" par la limitation des contrats d’affiliation à six ans

Distributeurs

Loi Macron: Michel-Edouard Leclerc conteste l'injonction structurelle via son blog

Distributeurs

La loi Macron sur la croissance et le pouvoir d'achat "ira au-delà des professions réglementées"

Distributeurs

Ouverture le dimanche : référendum dans les magasins de moins de 12 salariés

Distributeurs

Ouverture le dimanche : 30 % de salaire en plus dans le commerce alimentaire

Distributeurs

Ouverture le dimanche : ce sera non pour la Fnac

Distributeurs

Loi Macron : les 5 raisons de s'opposer au nouvel amendement sur les contrats d'affiliation [Tribune]

Distributeurs

Loi Macron : l’amende à 5 % du CA pour déséquilibre significatif adoptée

Tout le dossier

Sujets associés

NEWSLETTER Quotidienne

Nos journalistes sélectionnent pour vous les articles essentiels de votre secteur.

Votre demande d’inscription a bien été prise en compte.

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes...

Votre email est traité par notre titre de presse qui selon le titre appartient, à une des sociétés suivantes du : Groupe Moniteur Nanterre B 403 080 823, IPD Nanterre 490 727 633, Groupe Industrie Service Info (GISI) Nanterre 442 233 417. Cette société ou toutes sociétés du Groupe Infopro Digital pourront l'utiliser afin de vous proposer pour leur compte ou celui de leurs clients, des produits et/ou services utiles à vos activités professionnelles. Pour exercer vos droits, vous y opposer ou pour en savoir plus : Charte des données personnelles.

LES ÉVÉNEMENTS

Tous les événements

Les formations LSA CONSO

Toutes les formations

LES SERVICES DE LSA CONSO

Trouvez les entreprises de la conso qui recrutent des talents

Harry Hope

Comptable Senior Experimenté (H/F)

Harry Hope - 29/01/2023 - CDI - Thionville

+ 550 offres d’emploi

Tout voir
Proposé par
LSA

Les réseaux de Franchises à suivre

ESSENTIEL & DOMICILE

ESSENTIEL & DOMICILE

Une autre vision des services à la personne

+ 2600 franchises référencées

Tout voir
Proposé par
Toute la Franchise

ARTICLES LES PLUS LUS