Marchés

La complémentarité libre-service-traditionnel

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer
Olivier Leloup, manager du
département boucherie.
Olivier Leloup, manager du département boucherie.

Au Cora de Nancy, dans la zone commerciale de Houdemont-Heillecourt, la surface de l’univers  boucherie sans les volailles, géré par un autre rayon, représente 2,8 % de la surface globale, mais génère 6 % du chiffre d’affaires total de l’hyper ouvert en 1971.

La performance est à souligner pour ce magasin qui réalise, sur la viande, le meilleur chiffre d’affaires du groupe. Il a progressé de 2 % en 2008, de 9 % en 2009, et devrait monter encore de 1 % en 2010. Le bond de 2009 s’explique en grande partie par l’ouverture du rayon
traditionnel sous la houlette d’Olivier Leloup, manager du département boucherie.

L’ensemble constitué par le traditionnel, le frais emballé (FE) et le laboratoire ouvert est objectivement une vraie réussite visuelle. Olivier
Leloup a poussé l’expérience jusqu’à ouvrir par des portes vitrées la chambre de maturation des carcasses aux yeux des clients. 90 % de l’offre bovine sont des races à viande, avec essentiellement de la viande lorraine en FE, mais que du label Rouge en boeuf, en veau, en porc et en agneau sur le traditionnel.

Cette segmentation par la qualité et le prix permet à ce Cora de travailler des clientèles bien spécifiques. Mais le vrai plus de l’univers n’est pas dans l’espace boucherie à proprement parler.
En fait, il s’agit d’un îlot installé à l’entrée de l’univers des produits frais, devant le stand traiteurcharcuterie. «C’est une originalité du
magasin, où l’on travaille les volailles, le gibier et les fabrications maison.» En fait, c’est aussi un véritable espace de rentabilité sur des produits à forte marge, festifs élaborés et parfois inattendus, comme les poussins.

 

Les chiffres

le magasin 15000 m2

Le rayon -327 m2 au sol(hors volailles) -16 employés

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA