Marchés

La comtesse du Barry parie sur la maison de la gastronomie

|

La comtesse du barry s'offre une nouvelle signature et met en place une orientation pour ses 65 boutiques.

comtesse du barry

A chaque grande marque sa signature. Comtesse du Barry aura désormais la sienne : « la maison de la gastronomie ». Elle s’illustrera en boutiques mais aussi à la télévision durant les fêtes de fin d’année. « L’objectif est de montrer que nous sommes une enseigne de spécialiste » explique Thierry Blandinières, président de l’enseigne et directeur général de Maïsadour, qui a rachetée Comtesse du Barry en 2011.

Fabricants avant tout

«Foie gras, saumon, caviar et truffe, nous fabriquons tous ces produits d’excellence que nous vendons, contrairement à nos voisins de la place de la Madeleine», pointe Thierry Blandinières Derrière ce slogan se cache aussi une toute stratégie de réorganisation, où l’univers des produits frais aura la part la belle, afin d’augmenter le trafic en magasin et de faire évoluer la cible.

Thierry Blandinières espère ainsi doubler le chiffres d’affaires de Comtesse du Barry d’ici cinq ans, avec l’ouverture de boutiques et le nouveau concept qui sera développé dans les point de vente dégageant plus de un million de chiffre d’affaires.

 

FICHE INFO COMTESSE DU BARRY

1926 : La marque de leur commerce « A la Comtesse du Barry » est déposée par Joseph Dubarry et sa femme Gabrielle qui tienne une charcuterie fine à Gimont dans le Gers.

2006 : Luc Bramel, arrière-petit-fils des fondateurs, est nommé Directeur Général Délégué de la société.

2011 : la majorité est cédée à la société MVVH, holding de Maïsadour

30 millions de chiffres d’affaire en 2010 (55 % en boutiques, 40 % en VPC et 5 % via Internet) 200 employés (80 personnes en boutiques, 60 au siège à Gimont pour la VPC et 60 employés à la production) 65 boutiques et franchises en France (dont 6 à Paris et 6 dans les DOM-TOM) et 3 magasins en Roumanie 1 site de production, à Gimont dans le Gers (32)

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter