La confiserie multiplie les petits plaisirs

|

Pour la 9ème édition de l’opération La journée des petits plaisirs qui aura lieu le 7 octobre prochain, le Syndicat national de la confiserie a décidé de digitaliser le dispositif avec un site dédié. Chacun peut y dédicacer un message à ses proches.

Avec 3,5 kg de bonbons croqués chaque année, les Français sont en 9ème position en Europe.
Avec 3,5 kg de bonbons croqués chaque année, les Français sont en 9ème position en Europe.

Comment dynamiser les ventes de la confiserie ? La création d’un rendez-vous annuel consacré à faire plaisir à ses proches en leur offrant une petite douceur est l’une des réponses imaginée par le Syndicat national de la confiserie. Pour sa 9ème édition, le 7 octobre prochain, cette opération baptisée « La journée des petits plaisirs » bénéficie d’un dispositif digital avec la création d’un site ouvert à tous. "Du 1er  au 30 septembre 2016, chacun peut dédicacer à ses proches un message sur le site despetitsplaisirspour.com, explqie Laure Pierrisnard, directrice générale des Calissons du Roy René. Les 1000 plus beaux messages sélectionnés auront ensuite la surprise de recevoir leur sachet de confiseries le jour de la Journée des Petits Plaisirs".

La croissance tirée par les innovations et l’export

D’autres axes sont travaillés par la profession comme le développement de l’impulsion ou la reconnaissance du métier de confiseur à travers la mise en place d’un diplôme. Mais c’est surtout l’innovation qui tire aujourd’hui la croissance du secteur. En 2015, les ventes en GMS se sont élevées à 1,1 Mrds € en hausse de 0,3% par rapport à 2014. "Aujourd’hui le secteur représente près de 83 entreprises dont 94% de PME et emploie près de 7000 salariés pour une production annuelle de 230 000 tonnes", souligne Jean-Philippe André, Président du Syndicat national de la confiserie et Président d'Haribo France. Autre axe de développement, l’export qui a progressé de 20% en 5 ans à 185 M€, notamment à l’international aux Etats-Unis, en Suisse, en Norvège et au Japon. Avec 6939 tonnes d’importations, l’Allemagne reste, quant à elle, le premier client du secteur français de la confiserie devant la Belgique, l’Espagne et l’Italie.
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter