La confiture se délecte en premium

|

Dossier Alors que la confiture est un produit ancré dans les foyers, les industriels dynamisent le marché en surfant sur la tendance du « bien-manger ». Ils proposent des références haut de gamme allégées.

Alors que les usages de la confiture se développent au sein des foyers français, certains industriels, comme Andrésy Confitures, proposent désormais des gammes à destination des enfants. La marque a innové avec trois produits (fraise, abricot et grenadine) dont la texture s'apparente à un sorbet fondu.
Alors que les usages de la confiture se développent au sein des foyers français, certains industriels, comme Andrésy Confitures, proposent désormais des gammes à destination des enfants. La marque a innové avec trois produits (fraise, abricot et grenadine) dont la texture s'apparente à un sorbet fondu. © DR

Le marché des confitures, très mature en France mais qui continue cependant d'enregistrer des fortes croissances, a beaucoup changé. « Les consommateurs prennent de moins en moins de temps pour déjeuner et ils décident donc de manger beaucoup plus au petit-déjeuner », indique Chantal Decock, responsable marketing pour Les Comtes de Provence. Plus qu'un simple repas utile, le petit-déjeuner est considéré comme un moment de plaisir, de convivialité et de partage au sein des foyers français. « Et quand les consommateurs prennent le temps, ils veulent du haut de gamme », précise Laure Cassan, directrice générale adjointe d'Andrésy Confitures.

Les chiffres

  • 342,5 M€ Le chiffre d'affaires du marché des confitures, en hypers et supermarchés, CAM à fin juin 2012
  • + 9,6% L'évolution en valeur vs même période 2011
  • + 1,3% L'évolution en volume

Source : SymphonyIRI

Se démarquer des MDD

Si les habitudes alimentaires se développent beaucoup sur cette catégorie (utilisation pour le goûter, le dessert avec un yaourt ou un fromage blanc, lors des brunchs entre amis), c'est que les consommateurs trouvent ces produits sains et bons pour leur santé car ils sont gorgés de fruits.

Dans ce cadre, les industriels se ruent sur les gammes de confitures allégées (moins de sucre et plus de fruits). En effet, ces produits, premium, sont composés de 65% de fruits, contre 45 à 55% pour les classiques. « L'allégé fait clairement partie d'une tendance de fond. Les consommateurs font attention à ce qu'ils mangent et sont prêts à mettre un budget plus important pour se faire plaisir et avoir des ingrédients de qualité », ajoute Chantal Decock. Et en effet, en période de crise, se faire plaisir avec une confiture premium ne fait pas sauter l'anse du panier !

Sur un marché très largement dominé par les MDD (environ 40% des ventes en volume) et par un leader, Bonne Maman (45% des ventes volume), les marques nationales challengers se doivent de se démarquer.

 

Parfums inédits

Si l'allégé fait donc partie des stratégies adoptées par les acteurs du marché, le bio, les saveurs originales et les gammes spécifiques pour enfant sont également de la partie. Par exemple, Andrésy Confitures mise sur les ingrédients premium avec une sélection haut de gamme de ses fruits. Un choix qui se retrouve dans les recettes : « Au lieu de faire de la fraise basique, nous proposons une offre fraise des bois, ou, à la place de l'orange, nous élaborons une confiture avec de la clémentine de Corse », explique Laure Cassan. Par ailleurs, la marque vient de lancer une gamme spécialement dédiée aux enfants avec des confitures à la fraise, abricot et grenadine, qui ressemblent à du sorbet fondu. Confipote (Materne), qui a toujours surfé sur la tendance du « plus de fruit et moins de sucre », a lancé deux parfums inédits : poire et mangue-passion. Mais la palme de l'innovation revient à la marque des Comtes de Provence, qui vient d'innover sur une gamme de confiture allégée (fraise, clémentine et figue) à la stévia, Ligne et Bien-Être. Jusqu'où peut-on aller...

LES PLUS

  • Un marché mature qui continue de séduire et d'engendrer de la croissance
  • Les consommateurs prennent le temps de manger au petit déjeuner, un repas synonyme de plaisir et de convivialité
  • La confiture fait partie des aliments sains car elle est riche en fruits

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2253

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous