La conso collaborative, danger ou opportunité ?

|
Créée en 2008 en Californie,AirBnB, la plate-forme communautaire de locationet de réservation de logements entre particuliers,connaît un énorme succès.
Créée en 2008 en Californie,AirBnB, la plate-forme communautaire de locationet de réservation de logements entre particuliers,connaît un énorme succès.

C’est LE phénomène du moment. « Prêter, louer, échanger, revendre… la consommation collaborative est en train de gagner rapidement l’ensemble de la population. Et ce n’est qu’un début, annonce Marianne Hurstel, responsable planning de BETC/Havas World­wide, qui a publié une étude mondiale sur ce sujet. Rejetant l’économie dans sa forme actuelle, les individus y voient l’occasion de réinventer un nouveau modèle de consommation. » Un mouvement durable dont les entreprises devront tenir compte, au risque de voir disparaître une partie de leur activité. Sachant que, pour 73 % des personnes, c’est une manière de faire des économies de façon conviviale et maligne, il faut d’abord repenser le marketing dit de « l’accessibilité », notamment envers les jeunes, très réceptifs.

Se débarrasser du superflu

Parce que 77% des personnes (83% des Français) disent vouloir se débarrasser de leurs possessions inutiles au moins une fois par an, pourquoi, par ailleurs, ne pas les accompagner dans cette volonté de partage en les aidant à donner une seconde vie aux produits ? Certains le font déjà : Decathlon avec son Trocathlon, Ikea via son opération « donnez une seconde vie à vos meubles »... C’est aussi l’exemple de Marks & Spencer et de son Shwopping pour swapping et shopping (échanger et acheter). Mais le boulevard reste immense, d’autant qu’à défaut, des start-up pourraient bien s’engouffrer dans le créneau. Pourquoi ne pas imaginer des cours en ligne sponsorisés par des industriels, des services de prêt de machines... ? En résumé, conclut l’étude, les marques qui aideront les consommateurs dans la construction de ce nouveau modèle économique, plus écologique, plus juste, plus humain, et les aideront à se sentir de meilleures personnes, seront gagnantes. Et ce, à bien des niveaux.

Préservatifs

Durex dit stopaux simulations

Un parallèle opportuniste qui fait mouche. Habituée à des spots décalés et souvent drôles, la marque de préservatifs s’est livréeà un exercice de parodie des plus efficaces. En plein Mondial de foot, Durex pointe du doigtun phénomène très couru sur les terrains de footet pas seulement, la simulation. Sur fond de musique classique, la vidéo montre des jeunes hommes et une jeune femme jouant au foot grimaçant, se tordant de douleur, volant et roulant dans tous les sens, sans raison et à l’excès ! Avec en chute, une signaturesans équivoque « Don’t fake it » (Ne simulez pas), et des accrochestout aussi simpleset efficaces, comme« Ne simulez pas sur ou hors du terrain de foot », « Quand le jeu est fini,la partie commence »,ou encore « Carton jaune lorsque vous concluez avant que les 90 minutesne soient écoulées ».Une association sport/sexe pas nouvelle,mais qui, bien réalisée,a permis à la marque, somme toute légitimesur ce terrain, de faire une nouvelle fois le buzz.

F. Br.

 

Magasin du futur

des beacons pour des données plus précises

Qu’est-ce que c’est ?

Carrefour veut mieux comprendre le comportement de ses clients en magasins. L’enseigne a donc déployé des chariots et paniers connectés en Bluetooth,la technologie Beacon,qui vont être localisés grâceà des capteurs installés au plafond. Objectif : collecter toutes les données anonymespour connaître précisément les déplacements des clients en magasin, le tempspassé devant un rayon,un produit...

Le potentiel : élevé à terme

Dans un premier temps,ce test lève les difficultés liées au fait que, pour géolocaliser précisémentle client, celui-ci doit volontairement lancerune application mobile ou son Bluetooth pour se faire repérer par les bornes. À terme, l’évolution consiste à encapsuler la technologie dans l’application mobilede l’enseigne, pour que celle-ci interagisse avec son client dans un contexte micro-géolocalisé et personnalisé.

F. M.

Les centres commerciaux jouent au virtuel

Du jeu à réalité augmentée, « c’est quoi » ? Ingress, conçu par une filiale de Google, est un jeu massivement multijoueur, via son smartphone ou sa tablette. Il utilise, grâce à Google Maps et à la technologie GPS, le cadre réel pour entraîner ses participants dans un grand jeu d’aventure. Les joueurs peuvent ainsi explorer le monde qui les entoure (le vrai), à la recherche d’une énergie fictive, appelée « matière exotique », qui se répand par des Portails. Ces Portails peuvent être dissimulés un peu partout, et désormais, dans les centres commerciaux Unibail-Rodamco. Onze sites français sont concernés dont Aéroville, Carré-Sénart, les Quatre Temps, Parly 2, Vélizy  2, So Ouest, Confluence... Et six à l’étranger.

J.-N. C.

 

Lavazza met le caféen orbite

La première machine espressoà capsule qui va dans l’espace est née. Baptisée ISSpresso, elle est le fruit de l’union d’Argotec, société d’ingénierie italienne de conception de systèmes aéronautiques, et de Lavazza, avec l’Agence spatiale italienne. ISSpresso sera installée à bord de l’International Space Station.Lors de la mission Futura, Samantha Cristoforetti, de l’Agence spatiale européenne et capitaine de l’Armée de l’air, sera la première femme astronaute italienne à aller dans l’espace et aussi le premier astronaute de l’histoire à savourer un authentique espresso italien en orbite. S. Lav.

Wonderpoule en tournée

Mission : mayonnaise !Du 23?juin au 4?juillet, Wonderpoule, la mascotte de la Protection mondiale des animaux de ferme, part à la rencontre des habitants de Metz, Nancy, Reims, Rouen, Amiens, Lille et Seclin pour alerter les citoyens sur les conditions d’élevage des poules pondeuses et promouvoir l’utilisation des « œufs plein air » dans les produits transformés, notammentla mayonnaise. Dans le cadre de sa campagne, Wonderpoule invite les Français à publier des selfies sur les réseaux sociaux pour demander à la marque Bénédicta d’utiliser des « œufs plein air » dans la confection de la mayonnaise.C. H.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2328

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous