La consommation des ménages et le pouvoir d’achat ont progressé en 2014

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

La consommation des ménages a progressé de 0,6 % en 2014 et surtout, le pouvoir d’achat a retrouvé des couleurs, avec une hausse de 1,2 %, malgré les mauvais chiffres du chômage. L’embellie économique semble se confirmer. L'alimentaire et surtout l'équipement du logement en sont les premiers bénéficiaires...

La consommation est restée plus solide que prévu
La consommation est restée plus solide que prévu

Les bonnes nouvelles s’accumulent sur le front économique pour le gouvernement, même si les Français ne se sentent pas encore concernés en raison du taux de chômage, des hausses des impôts et des dépenses contraintes. Il n’empêche, les dépenses de consommation des ménages sont restées soutenues (+ 0,6 %), malgré les baisses des prix de l’énergie. Dans ce taux global, l’alimentaire est également à + 0,6 %, l’énergie à – 5,7 % et les «biens fabriqués» à + 1,7 %.

De bons chiffres

Ces chiffres sont bien meilleurs qu’en 2013 : la consommation des ménages avait atterri à + 0,3 %, soit moitié moins, nourrie pour l’essentiel par les prix de l’énergie (+0,8 %) alors que l’alimentaire stagnait à +0,1 % et que les biens fabriqués chutaient de 1 %.  Du coup, la consommation redevient un moteur de la croissance en 2014, alors que les exportations commencent aussi à repartir grâce à la baisse de l’euro, surtout au dernier trimestre. Bref,ces statistiques apparaissent comme un bol d’air. Seul l’investissement manque toujours à l’appel.

Dynamique de l’équipement du logement

Autre bonne nouvelle, le pouvoir d’achat est reparti à la hausse en 2014. Alors que le dernier trimestre n’est pas encore connu, il s’affiche à + 1,2 %, alors qu’il était à zéro en 2013 au global. Ramené à chaque habitant (par unité de consommation), il progresse encore de 0,6 % alors que la population augmente, alors qu’il était à – 0,6 % en  2013. Hors dépenses contraintes, il s’établit même à 1,3 %... Pas étonnant que la consommation ait rebondi au dernier trimestre, surtout pour l’alimentaire (+0,7%) et l’équipement du logement (+2,9 % après + 3 %). C’est donc Ikea, Bricorama et autres Leroy Merlin qui tirent le plus les marrons de feu de la consommation en fin d’année, si l’on en croit ces chiffres….

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA