La consommation recule de 0,8 % en septembre, surtout pour l’équipement de la maison et de la personne

|

La consommation des ménages rechute au mois de septembre 2014. La cause ? La baisse des ventes de biens durables (meubles, électroménager) mais surtout la chute de 7,1 % des ventes d’habillement, chaussures, etc. La faute à la météo : il fait trop beau pour acheter des vêtements d'hiver...

Les ventes d'habillement sont en berne en septembre. L'automne est trop doux...
Les ventes d'habillement sont en berne en septembre. L'automne est trop doux...© Dia-Mart Consulting

La chute des ventes d’habillement et de chaussures est historique pour un mois de septembre, après une petite hausse de 0,1 % en août 2014 et une baisse de 0,5 % en juillet 2014, selon l’Insee. Autant dire que les magasins de textile ne sont pas à la fête. Le chiffre d’affaires du secteur s’est établi à 3,78 milliards d’euros en septembre 2014, contre un chiffre d’affaires mensuel moyen habituel de l’ordre de 4 milliards d’euros, soit plus de 200 millions d’euros de perte d’activité. Ces chiffres se recoupent avec ceux de Procos, qui établit un recul similaire. L'effet météo joue à plein : il a fait trop beau pour acheter des vêtements d'hiver.

Frileux sur les gros achats, moins sur l'alimentation 

La tendance à la baisse vaut également pour l’équipement du logement, même si le recul n’est que de 3,1 % à 3,97 milliards d’euros. Les ménages ne se précipitent pas non plus pour acheter des meubles ou de l’électroménager. Ils seraient frileux sur les gros achats, principalement en raison de la hausse de la fiscalité. Les dépenses en alimentaire, en revanche, affichent une petite hausse de 0,4 %, pour un chiffre d’affaires de 15,9 milliards d’euros, après + 0,9 % en août. Mais comme le mois de juillet avait été désastreux, le trimestre se termine en négatif. Hors ces produits de grande consommation, les Français dépensent moins aussi pour l’énergie (carburant et chauffage) mais rachètent des voitures neuves (+0,9 %), preuve que leur moral n’est pas totalement défaillant.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres