La coopération se veut une alternative au capitalisme

|

La crise du capitalisme mondial, surtout financier d’ailleurs, donne des idées aux dirigeants de la coopération qui pense être du coup le bon modèle alternatif au désordre ambiant. Dans un livre titré «les défis du capitalisme coopératif," Georges Lewi,un des gourous du « branding » - la gestion des marques, Pascal Perri, un économiste et Philippe Mangin, président de Coop de France, estiment que la coopération, héritage du catholicisme social et du socialisme utopique du 19e siècle, s’avère le modèle économique le plus pertinent, du fait qu’elle est  plus respectueuse des valeurs humaines que le capitalisme classique. «Le manque de fonds propres menant Lehman Brothers à la faillite, la mondialisation de capitaux parfois douteux comme dans l’affaire Madoff, la cupidité des acteurs qui se traduit dans les bonus, l’opacité nuisible à la démocratie remettent au goût du jour le modèle de la coopération », lance Georges Lewi. La coopération a fait du chemin, elle représente aujourd’hui 40 % de l’agroalimentaire, elle détient des marques nationales, elle nourrit la recherche en amont. «La crise nous donne une chance historique de prendre en main notre destin », confie Philippe Mangin, qui refuse que les agriculteurs deviennent les « mineurs de fond » de l’agro-alimentaire. Ces entreprises coopératives, non-opéables, non-délocalisables, basées sur l’indéfectible solidarité des adhérents, qui misent sur la pérennité et non le court terme, auraient devant elles un avenir radieux dès lors qu’elles s’organiseraient et coopèreraient avec le citoyen-consommateur, «qui se demande pourquoi il ne profite pas des baisses de prix quand les cours agricoles sont en baisse». On croirait entendre du Michel-Edouard Leclerc, dont le mouvement est lui aussi régi sur le modèle coopératif. Il reste à comprendre pourquoi un modèle aussi parfait échappe à l’applaudimètre des consommateurs, des contribuables payant des subventions agricoles,  et des citoyens. Le livre de Lewi et Perri, aussi persuasif soit-il, n’y suffira pas….

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message