La coopérative Terrena annonce avoir conclu un accord pour la reprise du volailler Doux

|

Le groupe Doux et sa marque Père Dodu vont passer dans le giron du géant de la coopération Terrena. Un accord a été signé avec D&P, qui détenait une participation majoritaire depuis plus d'un an. Le rachat est toutefois soumis à l'examen de l'Autorité de la concurrence. Le montant de la transaction n'est pas révélé

La marque Père Dodu va être reprise par Terrena Gastronome
La marque Père Dodu va être reprise par Terrena Gastronome
Nouvel épisode dans la vie mouvementée du groupe Doux. Terrena, accompagné de Sofiprotéol (le fonds d'investissement du goupe Avril, présidé par le président de la FNSEA, Xavier Beulin) projette la reprise avant fin 2015 de la participation majoritaire de D&P Participations dans le Groupe Doux. L'annonce d'une entrée en négociations exclusives avait été faite le 19 mai dernier entre les deux parties, en vue du rachat de sa participation majoritaire de 52,5%. Terrena sera accompagné de Sofiprotéol au titre d’actionnaire minoritaire. 
 
Le rachat reste toutefois soumis à l’obtention des autorisations préalables nécessaires et à la mise en oeuvre de la procédure d’information et de consultation des instances représentatives du personnel. L’objectif est de finaliser cette acquisition avant fin
2015. L'Autorité de la concurence devra donc se pencher sur ce dossier. Doux est le troisième acteur français de la volaille avec 457 millions d’euros de chiffre d’affaires. Il est présent sur deux marchés principaux : le grand export de volaille, notamment vers le Moyen-Orient, et les produits élaborés, principalement sous la marque Père Dodu.
 
Un nouveau géant de la volaille
 
"Le projet donnerait naissance, à terme, à un nouvel ensemble, spécialiste de la volaille, qui se classerait parmi les cinq premiers volaillers européens, indique un communiqué. Il vise trois objectifs prioritaires : atteindre la taille critique sur un marché où les opérations de consolidation se sont multipliées depuis quelques années et défendre les positions des producteurs de volailles français sur le marché européen et mondial ; renforcer son portefeuille de marques par l’acquisition de la marque Père Dodu, numéro un des produits élaborés volaille en France, et de la marque Doux, numéro trois de l’export de volaille sur le marché mondial".
 
L'ensemble viendra compléter les marques Douce France, Fermiers d’Ancenis et Gastronome Professionnel que détient déjà Terrena, via sa filiale Gastronomie, qui réalise déjà un chiffre d'affaires de 850 millions d'euros. Le groupe détient par ailleurs une participation de 45 % dans le capital de Fermiers du Sud-Ouest et sa marque Saint Sever. L'ensemble va donc peser environ 1,3 milliards d'euros. Terrena renforce ainsi sa position de numéro deux de la volaille en France, derrière LDC...qui a fait entrer le groupe Avril dans son capital, en échange de la cession de sa branche volaille. 
 
Terrena va passer la barre des 5 milliards de CA
 
À l’issue de l’opération, Terrena, présidé par Hubert Garraud, accompagné de Sofiprotéol en tant qu’actionnaire minoritaire, détiendra la majorité du capital du Groupe Doux (52,5%) aux côtés des actionnaires de référence actuels, le groupe saoudien Almunajem (25%) et la famille Doux, qui conserve 22,5% du capital. Le groupe coopératif devrait aussi, à l'occasion, passer la barre des 5 milliards de chiffre d'affaires. Le pôle export dispose de 4 sites de production en France (3 abattoirs et 1 usine produits élaborés), 2 couvoirs et 2 usines d’aliment et réunit 1765 collaborateurs (1302CDI et 463 CDD). Soprat (pôle élaboré France) est le leader français des panés frais avec sa marque Père Dodu et travaille avec la grande distribution française et la restauration. Le Groupe est sorti de redressement judiciaire le 29 novembre 2013.
 
 
 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres