La Cooperl va passer 25% de sa production de porcs sans antibiotiques d’ici à 2017

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Un an tout juste après le lancement de la marque "Bien Elevé" de Brocéliande, Cooperl, numéro un de l’abattage en France entend accélérer le développement de la gamme de produits issus de porcs élevés sans antibiotiques. D’ici à 2017, la production de porcs élevés sans antibiotiques dès la fin du sevrage pourrait concerner 1,5 M d’animaux contre 350 000  à la fin 2015.

Pour accélérer le développement de la marque "Bien Elevé" de Brocéliande, la Cooperl va augmenter sa production de porcs sans antibiotiques
Pour accélérer le développement de la marque "Bien Elevé" de Brocéliande, la Cooperl va augmenter sa production de porcs sans antibiotiques

Un an tout juste après le lancement de la marque "Bien Elevé" de Brocéliande, Cooperl   affiche haut la couleur. D’ici à 2017, 1,5 M de porcs, soit 25% de la production totale de porcs de la coopérative, seront produits sans antibiotiques dès la fin du sevrage. "Les éleveurs sont désormais prêts à répondre à grande échelle aux besoins du marché", indique Thierry Du Teilleul, responsable marketing groupe de Cooperl.
Racheté en 2009, Brocéliande appartient au groupe Cooperl, numéro un de l’abattage en France qui, aux côtés de Bigard, a refusé en plein cœur du mois d’août 2015 d’acheter au marché au cadran de Plérin le kilogramme de porc au prix recommandé de 1,40 € le kilogramme.

Trois ans de travail

Bien loin de la crise de la filière porcine et de la concurrence des opérateurs à l’international, la coopérative bretonne relève donc le pari de développer une filière de production de porcs élevés sans antibiotiques dès la fin du sevrage, c’est-à-dire à partir du 42 ème jour d’élevage. Pour mettre sur pied cette filière, trois années de travail ont été nécessaires. Concrètement, ce mode d’élevage est une approche globale qui vise à élever des animaux robustes dans l’environnement le plus propre et le plus confortable possible afin que les bactéries ne pénètrent pas dans l’élevage. En cas de besoin, les porcs sont soignés prioritairement avec des solutions alternatives comme l’homéopathie, des fluidifiants ou des anti-douleurs. 300 éleveurs, principalement du « Grand Ouest » de la France se sont engagés dans cette démarche pour une production de 350 000 porcs fin 2015. Ces volumes de production seront donc multipliés par plus de 4 d’ici les deux prochaines années.

De nouveaux produits attendus dès le début de 2016

Un objectif de production qui va permettre d’accélérer le développement de la marque "Bien Elevé" de Brocéliande, présente pour le moment dans une dizaine d’enseignes de la grande distribution et diffusée à l’échelle d’un hypermarché sur deux.  En septembre 2015, 30 tonnes de produits ont été commercialisés, soit des volumes 15 fois plus importants que lors du premier mois de cette année. Après les saucisses au rayon boucherie, le jambon, les lardons et allumettes, la marque se décline à présent sur une gamme de pâtés et de terrines. D’autres lancements sont attendus dès le début de l’année 2016, sur de nouveaux segments car, au-delà des attentes du consommateur et ses préocupations de plus en plus importantes liées à l'antibiorésistance, l’objectif est également de parvenir une valorisation de l’ensemble de la carcasse.

1 commentaire

TIDJI

21/05/2016 12h10 - TIDJI

COOPERL + INTOX!!! Cette annonce est une forfaiture: ces porcs ne sont pas élevés sans antibiotique!!! Si on lit bien, les porcs n'ont pas eu d'antibiotique à partir de 42 jours... mais tout le monde (ou presque) le fait!!! Ce sont les porcelets qui sont souvent gavés d'antibiotique, y compris à la COOPERL. Le véritable porc "sans antibiotique" doit être sans antibiotiques de la naissance à l'abattage!!! C'est lamentable de voir ce genre de publicité que les journalistes ne cherchent pas à vérifier ou à contredire.

Répondre au commentaire | Signaler un abus

Email obligatoire

Email incorrect

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Appels d’offres

Accéder à tous les appels d’offres

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA