La Cosmetic Valley fête ses 25 ans

|

A l’occasion de la remise des prix Cosmectic Victories à Bercy, Marc-Antoine Jamet, président de la Cosmetic Valley a dressé le bilan des 25 années écoulées depuis la création du pôle et a annoncé les axes de développement pour les années à venir.

© Cosmetic Valley

De 26 adhérents en 1994 à 620 l’an passé, la Cosmetic Valley est devenue une vitrine de l’excellence française en matière de beauté. Né en 1994 en Eure-et-Loir, le cluster qui regroupait trois départements est devenu le représentant de l’ensemble du territoire en devenant pôle de compétitivité en 2014. Une labellisation qui a depuis été renouvelée tous les ans. « Notre pôle est le seul le seul à représenter une filière toute entière et il est le seul à représenter la cosmétique dans l’ensemble des pôles de compétitivité », a souligné Marc-Antoine Jamet, président de la Cosmetic Valley, lors d'une conférence de presse à Bercy,

Et de rappeler l’importance de l’industrie cosmétique dans l’économie française en citant les chiffres du rapport Asteres réalisé pour la Febea: « l’industrie cosmétique française, qui réalise un chiffre d’affaires de 45 milliards d’euros, est le deuxième excédent commercial de la France. Les entreprises de la filière cosmétique, dont 80% sont des PME, paient quelque 12 milliards d’euros d’impôts en France et emploient 246 000 salariés. »

Aujourd’hui, le pôle met en place des actions afin que la filière conserve son leadership sur la scène internationale. La Cosmetic Valley aide notamment les PME à se développer hors des frontières nationales. «Ces dix dernières années, nous avons accompagné 2300 PME à l'export », se réjouit Marc-Antoine Jamet. La Cosmetic Valley soutient aussi des programmes de recherche et développement. Elle est aussi très impliquée dans le développement de la French Beauty Tech. Une stratégie qui a fait des émules:  « Plusieurs pays ont copié notre organisation en cluster. Certains de ces clusters sont très soutenus financièrement par leurs États... constate Marc-Antoine Jamet. Pour faire face aux géants chinois et américains qui sont en train d'émerger, il faut s'organiser. C'est pourquoi nous avons créé un méga-cluster qui regroupe 25 pays sous l'égide de la France. » 25 partenaires pour « encourager l'innovation, impulser une croissance durable au niveau mondial, créer un réseau d'échanges et d'informations au niveau mondial et soutenir les entreprises à l'export.»

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Nos formations

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message