La crédibilité des rabais sur Internet remise en cause par l’UFC-Que Choisir

|

Une étude de l’UFC-Que Choisir menée auprès de sites marchands de 10 enseignes – Auchan, Boulanger, But, Carrefour, Conforama, Connexion, Fnac, Mistergooddeal, Topachat et Webdistrib - démontre que les promesses de baisses tarifaires seraient en réalité illusoires.

30 millions d’internautes prévoient d'acheter leurs cadeaux de Noël sur Internet
30 millions d’internautes prévoient d'acheter leurs cadeaux de Noël sur Internet© niroworld - fotolia.com

Les rabais affichés sur certains sites marchands seraient-ils en réalité tronqués ? Selon les résultats d’une étude UFC-Que Choisir, la question se pose véritablement. En effet, l’UFC a analysé la totalité des rabais promotionnels (966 promotions) affichés sur les sites marchands de 10 enseignes ayant pignon sur rue : Auchan, Boulanger, But, Carrefour, Conforama, Connexion, Fnac, Mistergooddeal, Topachat et Webdistrib, sur trois familles de produits : les lave-linge, les réfrigérateurs et les téléviseurs.

Des rabais artificiellement gonflés

Les conclusions de l’UFC sont sans appel : aucun des sites étudiés n’indique la justification des prix barrés (les prix de référence), sur les pages de promotion. En effet, l’abrogation de la réglementation française encadrant les rabais promotionnels, permettrait aux commerçants une liberté totale dans le calcul des rabais affichés sur les produits. Et ceux-ci ne se priveraient pas pour arranger les calculs de rabais. Ainsi, sur la base des calculs de l’UFC, les prix de référence choisis par les professionnels ne seraient réellement justifiés que dans moins d’un cas sur cinq. Pour plus d’un tiers des promotions, les professionnels n’auraient pas hésité à prendre le prix le plus élevé observé chez les concurrents au cours des 6 derniers mois, ce qui aurait pour effet de gonfler artificiellement le montant du rabais. Enfin, dans 41% des cas, aucune justification logique ne semble pouvoir être attribuée aux prix barrés.

A peine 1% de réduction sur certains produits

Selon les calculs de l’UFC, tandis que les sites affichent des rabais importants, -18,6% en moyenne sur les téléviseurs, -25% sur les réfrigérateurs, et -23,3% pour les lave-linge, les réductions seraient en réalité minimes. En effet, sur la base des prix pratiqués ces 4 derniers mois, les baisses seraient de -4,8% en moyenne pour les téléviseurs, -2,4% pour les réfrigérateurs et 0,9% sur les lave-linge ! Conséquence logique, les réductions affichées ne garantissent à aucun moment aux consommateurs l’assurance de bénéficier des prix les plus bas. L’association de consommateurs réclame aux autorités françaises de rendre obligatoire l’affichage de la justification du prix de référence à proximité de celui-ci, et recommande aux consommateurs de ne pas se laisser influencer au moment de leurs achats par ces rabais.

30 millions d’internautes achèteront leurs cadeaux de Noël sur Internet

Cette année, 38 millions d’internautes prépareront leurs achats de Noël sur Internet, et 68% d’entre eux ont l’intention de les acheter sur le Web marchand (Source, Fevad, Mediamétrie). Les cyberacheteurs prévoient de consacrer un budget de 199 euros pour leurs achats de Noël en ligne, contre 174 euros en 2014.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque matin tous les faits marquants sur les stratégies digitales, omnicanales et e-commerce des distributeurs et sur les solutions technologiques conçues pour les accompagner.

Ne plus voir ce message