La crémerie actionne tous les leviers pour attiser l'envie

|

Avec un peu d'effort, les spécialistes de la crémerie n'auront aucun mal à convaincre les consommateurs de se resservir en fromage, dessert ou lait. Car les indicateurs sont en dessous des préconisations des pouvoirs publics. Et il reste de nombreuses pistes à exploiter dans l'organisation des rayons, mais aussi dans les produits.

Malgré des linéaires pleins à craquer de yaourts, desserts et fromages de nature à dérouter les plus aguerris des consommateurs, les Français ont toujours de l'appétit pour la crémerie. Ils le font savoir avec des ventes qui progressent, certes aidées par un fort taux de promotion. Pour consolider cette situation de manière plus pérenne, chacun cherche en amont des solutions pour mieux faire, car cette stratégie de soutien à tout prix est difficilement tenable, pour nombre d'entreprises soucieuses de leur compte de résultat, sans compter la dévalorisation en termes d'image.

D'autres pistes existent pourtant pour donner une nouvelle impulsion au secteur, qui a largement les moyens de devenir encore plus attractif par le biais du merchandising, d'un retour des innovations, ou d'une promotion mieux maîtrisée. La priorité, bien perçue, est de développer la fréquence d'achat, compte tenu d'un taux de pénétration qui plafonne à 99 %. Et les lignes bougent, comme en témoigne le retour en forme des marques, ce qui n'était plus arrivé depuis des années. À cela s'ajoute l'optimisme des distributeurs et des fabricants, qui constatent que le chemin n'est pas encore bouclé jusqu'aux trois produits laitiers par jour recommandés par le PNNS. Le timide retour des nouveautés en 2010 et la recherche de plus en plus poussée de plans d'implantation novateurs laissent peut être entrevoir un développement plus solide de la catégorie, qui dispose d'atouts précieux avec une image inestimable (et multiple) de produit santé, gourmand, ou plaisir.

Les chiffres

Ultrafrais

+ 1,1 %

Évolution à 1 an des ventes valeur

Beurre-oeufs-lait

- 0,5 %

Évolution à 1 an des ventes valeur

Fromage LS

+ 2,4 %

Évolution à 1 an des ventes valeur

Source : Symphony Iri Group CAM PII 2010 HM + SM

Les tendances

- Dans l'ultrafrais

- Les innovations tactiques ont fait un timide retour l'an dernier.

- L'engouement autour des desserts s'est calmé

- Beurre-oeufs-lait

- Les oeufs dits alternatifs poursuivent leur progression.

- Le fait-maison, après avoir fait les beaux jours du rayon, semble marquer le pas.

- Fromage

- Les AOC se portent bien.

- Une bataille s'organise autour des fromages à tartiner, avec de nouveaux arrivants.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

Article extrait
du magazine N° 2166

Couverture magasine

Tous les jeudis, l'information de référence de la grande consommation Contactez la rédaction Abonnez-vous

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message