La crémerie envahit les réseaux sociaux

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

Mener des campagnes ludiques, ciblées et créatives sur les réseaux sociaux. Tels sont les choix faits de plus en plus fréquemment par les acteurs de la crémerie. A moindre coût, ces campagnes font largement parler des marques auprès de leur communauté 2.0. Leaders de catégorie, Yoplait, Babybel et Caprice des Dieux, viennent de lancer de nouvelles plates-formes digitales.

Les groupes du marché de la crèmerie lancent des campagnes digitales innovantes et ludiques sur les réseaux sociaux, à l'instar de Minibabybel.
Les groupes du marché de la crèmerie lancent des campagnes digitales innovantes et ludiques sur les réseaux sociaux, à l'instar de Minibabybel.

Le même jour, trois acteurs représentatifs du rayon de la crémerie, Yoplait, Minibabybel et Caprice des Dieux ont lancé des initiatives digitales avec des web-séries réservées exclusivement aux réseaux sociaux. Objectif pour chacun : toucher au plus près le cible de consommateurs 2.0 avec un concept clair basé sur le fun et le ludique tout en véhiculant les qualités des produits.
Bel débarque ainsi sur la Toile avec une saga, composée de 12 épisodes (90 secondes chacun) : La Vie du Filet, dévoilée sur 4 vagues (13 mai, début juin, octobre et novembre). « Pour ce projet, nous sommes allés chercher l’un des scénaristes comme ceux de la série Soda, qui a participé à l’élaboration du pitch et a co-écrit chaque épisode avec l'agence », explique Marin Susac, directeur digital CRM et RSE chez Bel. Pour chaque spot, le petit fromage à la coque rouge s’humanise et se démarque des autres pour être le premier à être choisi.

Une communauté en attente de contenu

Le premier clip reprend le supercheese, campagne lancée en novembre 2015, avec « Le plus fantastique », le deuxième « La plus belle » et le troisième « La plus zen ».« Notre communauté est en attente de contenus. Avec cette campagne, nous visons 75 millions de contacts en France et ces contenus pourraient ensuite être déclinés dans d’autres pays », confie Xavier Hannebicque, directeur de marques et catégorie enfants chez Bel. La marque, leader sur le segment des enfants a enregistré une croissance de ses ventes de 9 % en volume depuis janvier 2016. « Avec cette opération, nous espérons rester sur une même tendance », ajoute-t-il.
Autre acteur à faire le buzz cette semaine avec une nouvelle campagne digitale : Caprice des Dieux (Savencia). Déjà très présent et innovant sur le canal, la marque revient sur le web avec un concept inédit sur En Cas de Caprice. Elle veut montrer que la consommation de ces petits fromages peut se faire à toute heure du jour et de la nuit, à 9h02 comme à 23h57 ou à 4h03.

Une vidéo par minute de la journée

La marque propose alors à ses consommateurs de déguster une vidéo En Cas à chaque minute de la journée sur sa plate-forme #LaMinuteCaprice. Et comme il y a 1 440 minutes dans 24h, il y a 1 440 vidéos à découvrir. « Pour parler d’En Cas de Caprice, le produit le plus snacking de la gamme Caprice des Dieux par sa forme et sa praticité, nous nous sommes lancés avec l’agence Fred & Farid un défi d’envergure : si un En Cas de Caprice est susceptible d’être snacké à chaque minute, il faut être intéressant à chaque minute. D’où #LaMinuteCaprice et les 1 440 manières de parler différemment d’En Cas », confie Ivan de Villers, directeur marketing de Caprice des Dieux.

Yoplait donne la parole

Enfin, Yoplait, qui vient de souffler ses 50 bougies, a décidé de mettre à l’honneur tous les âges de la vie avec sa campagne digitale « I Love My Age ». La deuxième marque mondiale des produits laitiers veut se faire le porte-parole des petits bonheurs de la vie auprès de ses consommateurs. Avec sa nouvelle opération, imaginée par Publicis Conseil, Yoplait donne la parole à 50 hommes et femmes âgés de 1 à 100 ans. Dans des courtes vidéos diffusées exclusivement sur les réseaux sociaux, ils témoignent tous, à leur manière de ce qui les rend joyeux en répondant à la question « Qu’est-ce qui vous rend heureux à votre âge ? ». Cette campagne a pour objectif de véhiculer les valeurs javiales de la marque et à aucun moment un produit Yoplait est mis en avant.
Il est donc évident qu’aujourd’hui, les griffes alimentaires s’emparent de plus en plus des réseaux sociaux pour mettre en place des campagnes d’envergure. Des opérations qui leur permettent de toucher des consommateurs ultra ciblés pour un coût bien plus faible que sur les médias traditionnels. 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.
X

Recevez chaque semaine les actualités du marketing et de la communication online et offline des marques et des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA