Marchés

La crise de la viande de cheval n’est pas encore terminée

|

Selon Nielsen, un mois après la révélation du scandale de la viande de cheval, les ventes des plats surgelés à base de viande enregistrent encore des baisses de 43%.

Viande de cheval
Viande de cheval© Richard W.M. Jones // Creative Commons Attribution

Quatre semaines après le début de l’affaire de la viande de cheval, les consommateurs boudent encore les rayons des plats surgelés à base de bœuf. Lors de la conférence "Grande conso et distribution", le panéliste Nielsen a annoncé une baisse des ventes du rayon des plats cuisinés surgelés à base de bœuf de 43% (du 4 au 10 mars), soit une perte de 300 tonnes et de 1 million d’euros hebdomadaire.

Retour à la normale avant la fin de l'année

Mais, plus génant, la rupture de confiance gagne les autres rayons: début mars, les plats frais à base de pâtes chutaient de 20% dans les hypers et supers et les raviolis en boite de 35%. Les industriels impliqués dans la production de plats cuisinés pensent que le retour à la normale pourrait se faire entre 3 à 18 mois.

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message