La déflation se poursuit dans l'alimentation, principalement via les produits frais

|

Les produits alimentaires et les boissons accusent une baisse des prix de 1,8 % en cumul annuel mobile à fin août, selon l'Insee, tandis que l'inflation globale s'établit à +0,4 %. La plus forte chutre revient aux fruits de saison, à - 12 %. Les prix dans l'équipement de la maison sont stables, et en légère hausse dans l'équipement de la personne.

Année très difficile pour les produits alimentaires
Année très difficile pour les produits alimentaires

La guerre des prix en alimentaire s'est visiblement poursuivie au mois d'août, avec -0,6 %, portant la déflation sur les produits alimentaires à -1,8 %, selon l'Insee. Des chiffres qui sont à peu près corroborés par les panels. Les fruits et légumes portent une grosse part de la chute des prix, avec 12 % sur un an pour les premiers et - 7 % pour les seconds en année mobile finissant à août. Mais sauf le lait, les oeufs, la viande le poisson, en très légère hausse, la plupart des produits alimentaires sont en négatif, notamment les boissons non alcoolisées (-2,3 %). La crise du lait qui se profile devrait rapidement faire baisser les prix de ce produit - comme en Allemagne - et ceux de la viande suivent généralement dans la foulée. Une exception, les boissons alcoolisées, dont l'inflation sur un an reste à +1,3 %, sauf les bières, à - 1 %.

Dans l'équipement de la personne, l'inflation repart un peu, à +1,6 % en cumul annuel, avec la sortie des soldes qui a fait grimper les prix de 10 % en août par rapport à juillet. Pas sûr que ce rythme soit maintenu après la rentrée scolaire. Les chaussures sont sur la même tendance. Dans l'équipement de la maison (meubles, électroménager), la tendance est à la stabilité des prix, avec toutefois des baisses sensibles sur le gros électroménager. La consommation intérieure reste donc largement atone. Ce qui n'est pas un étonnement, puisque la hausse de l'impôt sur le revenu des ménages atteint 4 milliards d'euros depuis le début de l'année (à fin juillet), et celle la TVA de 3 milliards (sur les 4 attendus pour l'ensemble de l'année).

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’essentiel de l’actualité des marchés, des distributeurs et des fournisseurs de produits alimentaires.

Ne plus voir ce message