La DGCCRF lance une mise en garde sur les colorations « Royal Henna »

La rédaction vous conseille

La DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) et l’ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament et des produits de santé) appellent à une vigilance accrue envers plusieurs produits de coloration capillaire, non conformes et dangereux, commercialisés sous la marque « Royal Henna ». Ces produits, fabriqués en Inde par la société Topline Exim Inc., ont montré la présence de substances non conformes à la réglementation des produits cosmétiques.
Un signalement d’effet indésirable grave survenu chez une utilisatrice des produits de coloration capillaire de la marque « Royal Henna » ont conduit l’ANSM et la DGCCRF à intervenir et à mener des analyses qui ont mis en évidence la présence de para-phénylène-diamine (PPD), en concentration très supérieure au taux maximal autorisé, ainsi que la présence de substances interdites. Les produits identifiés non conformes et dangereux sont les « Royal Black Henna », « Royal Red Henna » et « Royal Brown Henna ».
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des secteurs Droguerie, Parfumerie et Hygiène.

Ne plus voir ce message