La Digital Supply Chain au service d’une expérience d’achat réussie [Tribune]

|
Twitter Facebook Linkedin Google + Email Imprimer

TRIBUNE D'EXPERTS La digitalisation de la société est en pleine expansion et touche de plus en plus de secteurs. La Supply Chain ne fait pas exception ! Et pour Didier Santurette, directeur du développement d’ACSEP, spécialiste de la digital supply chain, elle ne se résume plus désormais à la gestion des flux des marchandises et à un centre de coût. 

Didier Santurette, directeur du développement d’ACSEP, spécialiste de la Digital Supply Chain.
Didier Santurette, directeur du développement d’ACSEP, spécialiste de la Digital Supply Chain.
Le rôle de la supply chain a pris de l’importance au sein des entreprises puisqu’elle peut faire baisser le coût final d’un produit, mais aussi déclencher une vente lorsqu’elle permet toujours plus de services comme le retour produit sans frais supplémentaire par exemple. Aujourd’hui, lorsqu’elle s’articule autour d’un système informatique structuré, la supply chain  est véritablement un levier de performance économique.
 
Mais, pour qu’elle devienne digitale, il ne suffit pas de modifier sa supply chain ! Les DSC (Directeur Supply Chain) et DSI (Directeur des Systèmes Informatique) doivent collaborer main dans la main pour la repenser entièrement, afin de créer un écosystème digital. Ils obtiendront alors une supply chain  évolutive et rapide, plus connectée et plus intelligente, qui prendra en compte les flux physiques, les ressources, les données clients, les finances, les prestataires logistiques, les matériaux, les produits ou encore l’approvisionnement. La digital supply chain  doit permettre le partage de ces informations en temps réel en interne, mais aussi avec les fournisseurs ou les sous-traitants, pour une collaboration favorable !
 
La digital supply chain, l’arme anti rupture de stock !
 
La digitalisation de la supply chain  offre à l’enseigne une importante visibilité sur les stocks de ses différents canaux de ventes (magasins, e-commerce). Toutefois, cela n’implique pas l’utilisation de programmes isolés comme un WMS (Warehouse Management System) et un TMS (Transport Management System), mais bien la mise en place d’un système informatique structuré, qui communique. Cela permet de rapprocher l’offre et la demande et de trouver un équilibre entre les contraintes logistiques et la demande des consommateurs.
 
En parallèle, dans notre mode de consommation actuel, le consommateur veut aller toujours plus vite, et tout contrôler. Il ne tolère plus les délais de livraison trop longs et l’absence d’information sur l’acheminement du colis et surtout, il souhaite choisir son canal d’achat ou encore l’option de livraison qui lui convient le mieux. Il s’attend également à trouver un assortiment très large et diversifié de produits, que ce soit en magasin ou sur la boutique en ligne, et n’hésite pas, face à une rupture de stock, à s’adresser aux concurrents. Grâce à la digital supply chain , l’enseigne est plus réactive et les stocks sont optimisés, permettant ainsi au client d’avoir une expérience d’achat satisfaisante et concluante !
 
L’importance du digital oscille selon le secteur d’activité
 
Actuellement, aucune enseigne ne peut faire abstraction du digital dans sa logistique. Néanmoins, son degré d’importance varie selon les secteurs. Dans le textile par exemple ou encore l’électronique grand public, il a un rôle beaucoup plus important que dans l’alimentaire, malgré une forte évolution, notamment avec le drive.
 
En effet, l’univers du textile est confronté à une accélération rapide du nombre de services et à une diminution des cycles de vie produits, obligeant les acteurs à renouveler constamment les solutions mises en œuvre. C’est là que le digital devient stratégique. Il permet de piloter l’organisation et le management opérationnel, de définir des indicateurs de performance, de mettre en œuvre des procédures d’exploitation, d’ordonnancer les commandes, etc.
 
On le voit, la supply chain  est au service des départements marketing et ventes et les aide à tenir leurs promesses commerciales et à anticiper les demandes. Quant à la digital supply chain, elle permet de gagner en agilité !
 
Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter

X

Recevez chaque semaine l’actualité des équipements et technologies pour le magasin et de la supply chain des distributeurs.

Ne plus voir ce message
 
Suivre LSA Suivre LSA sur facebook Suivre LSA sur Linked In Suivre LSA sur twitter RSS LSA