La disparition d'Edouard Leclerc entraîne de nombreux témoignages

|

VIDÉO Au lendemain du décès d'Edouard Leclerc, les réactions se multiplient. Au sein de la communauté de la grande distribution, avec les témoignages de ses concurrents et de ses adhérents, mais également dans la sphère politique et parmi les consommateurs.

Les concurrents
George Plassat, Président Directeur Général de Carrefour :
« C’est un grand pionnier et précurseur qui a marqué l'histoire de la distribution, un homme de conviction et de combat qui a contribué de manière décisive à créer les conditions de développement du commerce moderne en France. »

Serge Papin, président de Système U :
« Edouard Leclerc était l'inventeur du discount à la française qui allait inspirer d'autres pionniers comme Gérard Mulliez ».

Jean Pierre Meunier, président de Société Civile des Mousquetaires (Intermarché, Bricomarché…) :
« C’est un personnage essentiel de la distribution qui disparait. Nous sommes liés par une histoire commune avec Leclerc et même si, en 1969, les routes ont divergé, les réussites de nos deux groupements ont reposé sur les esprits visionnaires d’Edouard Leclerc et Jean-Pierre Le Roch qui ont partagés bon nombre de combats ensemble qui continuent à être partagés, notamment celui contre la vie chère. »

Les adhérents
Eric Etienne, adhérent à Vitry et responsable de Leclerc Mobile :
« Je fais partie de la génération d'après qui n'a pas travaillé directement avec lui. Je l'ai rencontré mais je connais mieux Michel. Mais sa philosophie imprègne notre façon de travailler; c'est son sens aigu du partage, l'utilité sociale. D'ailleurs il ne s'est pas enrichi à titre personnel. Son idée c'était de rendre les choses plus accessibles pour que le plus grand nombre puisse en bénéficier. C'est ce que j'ai pu voir à l'occasion des meetings avec lui. Et sa vision du commerce imprégnait aussi un secteur comme le mobile dont je m'occupe. L'idée c'est de rendre accessible les forfaits et les mobiles au maximum de gens. Il disait souvent: "quand la France va mal, elle vient chez nous" »

Yann Goudy, directeur du magasin de Saint-Gilles-Croix de Vie :
« Nous avons tout appris d’Edouard Leclerc, il était un réel visionnaire et, maintenant, il faut garder tout ce qu’il nous a inculqués, à commencer par le sens des combats.  Je pense que celui contre les prix de l’essence, à l’époque, ont marqué tout le monde.  De même, sa volonté de limiter les intermédiaires et de se fournir auprès des producteurs, avec les filières courtes, ont montré la marche à suivre. Il m’impressionnait par son charisme. Il en fallait pour rassembler toutes les grandes familles d’entrepreneurs qui appartiennent aujourd’hui au mouvement Leclerc

Les officiels
Benoît HAMON, ministre délégué chargé de l’Economie sociale et solidaire et de la Consommation :
"(je) salue la mémoire de M. Edouard Leclerc, membre important du mouvement coopératif français en tant que fondateur de l'une des plus importantes enseignes du commerce associé, les centres E. Leclerc. Il aura su mettre son énergie d'entrepreneur au service des consommateurs, démontrant qu'une organisation de la distribution différente, fondée sur la coopération, était possible."

Pierre Maille, Président du Conseil général du Finistère :
« Il a su convaincre des commerçants indépendants de réunir leurs forces et leurs moyens (…). Son crédo était de comprimer au maximum les frais de distribution pour vendre le moins cher possible. Son action à la tête du mouvement Leclerc a été à l’origine de la création de milliers d’emplois en Finistère et en France. Il a permis à de nombreux producteurs agricoles de trouver de nouveaux débouchés dans la grande distribution. Parallèlement, il est toujours resté très attaché au Finistère (…)

Pierre Moscovici, Ministre de l’Economie et des Finances :
« Le parcours de M. LECLERC, qui transformera le commerce familial, fondé en 1949 avec un capital de 5 000 euros, en un réseau dense de franchisés Leclerc, première enseigne française de distribution alimentaire, témoigne de son ambition et de sa détermination. Initiateur de la distribution à bas prix, il fit de la défense du consommateur l’un des piliers de sa stratégie commerciale. Son esprit visionnaire était unanimement reconnu. »

François Hollande, président de la République :
« Je salue la mémoire de ce grand chef d’entreprise, dont le parcours témoigne d’une volonté et d’une constance exceptionnelles. Édouard Leclerc, à travers l’enseigne qui porte son nom, a rénové la grande distribution française, tout en faisant de la défense des consommateurs et d’une certaine éthique commerciale un combat incessant »

Jean-Marc Ayrault , Premier ministre :
« Je salue la mémoire d’Edouard Leclerc, fondateur de l’enseigne de grande distribution éponyme, devenue la première enseigne française de distribution alimentaire ».

Les consommateurs
Ils étaient plusieurs à réagir à la sortie des supermarchés suite au décès d'Edouard Leclerc. Vidéos Ouest France

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter