La distribution britannique bouleversée par le e-commerce

|

D’après Retail Futures, une étude sur la grande distribution en Angleterre publiée par le « centre for retail research », le nombre total de magasins devrait diminuer de 22 % d’ici à 2018, passant de 281 930 à 220 000.

© DR

Un recul qui devrait se traduire par une perte de 316 000 emplois. Sans surprise, c’est la pression du e-commerce (voir par exemple notre dernier article sur la bataille dans l'alimentaire qui se durcit, LSA 2282) qui devrait expliquer ce mouvement, puisque la part des ventes en ligne passerait de 12,7 % en 2012 à 21,5 % en 2018.


La distribution anglaise semble souffrir de la hausse des charges opérationnelles, qui ont déjà bondi de 20 % depuis 2006. Tandis que les consommateurs se détournent des centres-villes, dont la part dans leurs dépenses est passé de 50 % à 2000 à 40 % cette année.
 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter