Marchés

La domotique enfin prête à décoller ?

|

Estimée à 150 millions d'euros dans la grande distribution, la domotique offre des perspectives encourageantes, estime GFK.  

La domotique reste un petit marché estimé à 150 ME en grande distribution
La domotique reste un petit marché estimé à 150 ME en grande distribution©MIMIPOTTERFOTOLIA

"Si Distributeurs et fabricants parviennent à lever les interrogations des consommateurs et à démontrer la valeur ajoutée de la connectivité, la domotique pourrait alors s’offrir un second souffle depuis sa timide apparition en France dans les années 70. Plus ergonomique et davantage adapté aux portefeuilles des français, ce marché semble prêt pour conquérir les 27 millions de foyers de l’Hexagone", relève GFK

Estimée à un chiffre d'affaires annuel de 150 millions d'euros, la domotique attrait principalement à la sécurité (alarmes, avertisseurs/détecteurs..) et au contrôle à distance (programmateur, box,..). « La sécurité - alarmes, télésurveillance - contribue pour plus de la moitié à ce chiffre d’affaires. Les produits où l’offre connectable se développe rapidement, (contrôle à distance, énergie) représentent que 20% du chiffre d’affaires de l’activité mais concentrent plus de 40% des actes d’achat dans la grande distribution», confirme Marjorie PEROT, consultante GfK sur le marché de la domotique. 

 

 

Les thermostats connectés, les box domotiques, les packs de sécurité constituent ainsi les offres les plus prometteuses. D'après GFK, 50 % des possesseurs de programmateurs traditionnels se déclarent prêt à acquérir une offre connectée. 

Malgré ces données, la domotique doit encore faire face à de nombreux freins, les mêmes, qui depuis de nombreuses années, expliquent le très faible développement de ce secteur. Le prix tout d'abord, les locataires se révèlant très peu enclins à investir dans ce type d'offre faute de retour sur investissement. Mais aussi le manque de perception de la valeur ajoutée entre le coût et l'usage d'une telle offre. 

Pour y remédier, GFK préconise davantage de démonstration en magasins. Ce dernier estime aussi que l'arrivée de nouvelles marques issues du monde des biens techniques pourrait être de nature à faire bouger les lignes. A suivre donc. 

 

 

  

  

 

 

 

 

 

Testez LeMoniteur.fr en mode abonné. Gratuit et sans engagement pendant 15 jours.

Toutes les actus de la consommation et de la distribution

je m’inscris à la newsletter